Bill Gates réfute les « théories du complot » l’accusant de la pandémie

534

Le milliardaire américain Bill Gates a balayé jeudi les théories du complot répandues sur les réseaux sociaux, qui l’accusent d’être à l’origine de la pandémie de Covid-19.  

« C’est une mauvaise combinaison de pandémie, de réseaux sociaux et de gens qui cherchent des explications simples », a-t-il déclaré dans une interview à CNN.

De faux articles de presse et des photos trafiquées sont devenues virales sur les réseaux sociaux, partagées dans de nombreuses langues. Une vidéo accuse ainsi Bill Gates de vouloir « éliminer 15% de la population » sous couvert de vacciner la population. Elle a été vue des millions de fois sur YouTube.

« Notre fondation a donné plus d’argent que tout autre groupe pour acheter des vaccins afin de sauver des vies », a martelé Bill Gates, disant espérer que ces théories du complot ne rendront pas la population réfractaire au vaccin, quand il sera mis au point.

Il a alloué 250 millions de dollars pour la lutte contre la pandémie de Covid-19 et sa fondation a investi des milliards de dollars depuis 20 ans dans le développement des systèmes de santé des pays les plus pauvres.

 

 

Lire aussi: Les vœux de Bill Gates pour 2020 ? Plus d’impôts pour les riches

 

 

Depuis le début de la pandémie, les équipes de « fact-checking » de l’AFP ont débusqué des rumeurs anti-Bill Gates par dizaines, dans de nombreuses langues et sur divers réseaux sociaux, de Facebook à Instagram.

Bill Gates, qui appelle à distribuer les médicaments et les vaccins à ceux qui en ont besoin et non aux plus offrants, est accusé d’exploiter la crise pour « contrôler les gens », mais aussi d’un complot d’empoisonnement de masse en Afrique. D’autres assurent qu’il a été interpellé par le FBI pour « terrorisme biologique ».

« Je crois profondément au fait que la vérité sera reconnue », et ces théories du complot déjouées, a ajouté Bill Gates.

Bill Gates est une des personnalités favorites des trolls et autres théoriciens du complot qui offrent les explications les plus folles à la pandémie.

Au delà de Bill Gates, la pandémie a nourri les thèses complotistes mais aussi les rumeurs et « fake news », notamment en Amérique latine.

En Equateur par exemple, elle a entraîné dans son sillage une traînée de fausses informations, allant des cadavres jetés à la mer à la découverte de morts sur les plages, en passant par la prolifération de remèdes miracles.