Au moins neuf morts, dont trois enfants, dans des frappes israéliennes sur la bande de Gaza

202

Au moins neuf personnes, dont trois enfants et un commandant du Hamas, ont été tués lundi soir dans des frappes israéliennes sur le nord de la bande de Gaza, ont indiqué les autorités locales.

« Neuf martyrs, dont trois enfants, et un certain nombre de blessés sont arrivés à l’hôpital de Beit Hanoun en le nord de la bande de Gaza », a déclaré à l’AFP le porte-parole du ministère de la Santé à Gaza.

« L’occupant visait le commandant des Brigades Al-Qassam (branche armée du Hamas, NDLR) Muhammad Fayyad à Beit Hanoun, dans le nord de la bande de Gaza », a indiqué une source du Hamas, confirmant le décès de ce haut responsable.

De son côté, l’armée israélienne a confirmé avoir mené des frappes aériennes sur le nord de l’enclave et y avoir ciblé un commandant du Hamas, mais elle a indiqué ne pas être en mesure à ce stade de « confirmer ou non » que ces décès étaient liés à son offensive en cours après des salves de roquettes tirées depuis Gaza.