Vidéo. Omar Balafrej: «Je ne suis pas d’accord avec le contenu du discours du trône»

11569

Le député de la Fédération de la gauche démocratique, Omar Balafrej, a exprimé son désaccord avec le contenu du discours du trône dans une vidéo partagée en direct sur sa page Fabebook. Il a aussi critiqué la cérémonie d’allégeance.
Dans une vidéo publiée en direct sur sa page Facebook, le parlementaire Omar Blafrej a déclaré qu’il «n’allait pas assister à la cérémonie d’allégeance organisée mardi à Tétouan», avant d’ajouter: «Avec tout le respect que l’on doit envers l’institution monarchique, je suis en désaccord avec le contenu du discours du trône». Pour le député, le Maroc vit une crise de confiance dans le rapport des citoyens aux institutions, incarnée par la campagne de boycott qui a transcendé toutes les catégories sociales marocaines ces derniers mois.

Publiée par ‎Omar Balafrej عمر بلافريج‎ sur Mardi 31 juillet 2018

Dans sa réaction au discours royal, Balafrej a déclaré qu’il n’avait pas de tabous dans son référentiel politique, mais qu’il respecte toutes les institutions du pays. Le député explique qu’il s’attendait à l’annonce de la libération des prisonniers du Hirak du Rif, pour tourner la page de deux années difficiles, traduits par le boycott et les manifestations à Jerada et à Zagoura.
Le député de la FGD estime que «le Maroc a besoin d’un nouveau contrat social qui commence par sauver le système éducatif en y injectant 30 milliards de dollars». Pour obtenir les recettes nécessaires pour mener à bien cette réforme, l’homme de gauche propose de baisser les budgets des autres secteurs et d’adopter de nouvelles politiques fiscales notamment une taxe sur la fortune et sur l’héritage.
Omar Balafrej a poursuivi dans la même veine en déclarant: «La politique des grands chantiers doit être évaluée, malgré les aspects positifs car il y a beaucoup d’aspects qui ne correspondent pas aux besoins et aux priorités des Marocains et qui coûtent d’énormes budgets».