Une Américaine harcelée par un employé de la RAM

Image d'illustration./DR

L’affaire a fait le tour des réseaux sociaux. Et pour cause, elle violerait le code de confidentialité autour des données personnelles recueillies par l’agence Royal Air Maroc, et dont un des employés aurait usé pour harceler une cliente.

La cliente américaine a dénoncé, photo à l’appui, le harcèlement qu’elle a subi de la part d’un employé de la RAM. Le message lui a été envoyé sur Whatsapp et dans lequel l’employé, qui semble être sensible au protocole, explique que quand «(j’ai) demandé votre numéro, en fait (je) l’ai fait, car à l’aéroport ils ne nous permettent pas de prendre des informations personnelles des passagers, mais quand (je) vous ai vu, (j’ai) pris le risque».

Outrée, la cliente s’est adressée à la compagnie sur les réseaux sociaux, s’interrogeant si l’employé dispose même de son adresse et disant ne pas se sentir en sécurité. Aucune communication de la part de la RAM n’a été faite jusqu’à présent.