Une affaire de fraude de marchés publics secoue le ministère de la santé

Une grosse affaire de corruption est entrain de secouer le ministère de la santé, concernant des appareils défectueux acquis à prix d’or. A l’origine, une dénonciation du réseau marocain pour la défense du droit à la santé et du droit à la vie. 

Tout a commencé quand l’inspection générale du ministère de la santé a lancé une enquête sur une organisation frauduleuse d’acquisition de matériel sanitaire dans lequel ont trempé plusieurs distributeurs de matériel médical et responsables régionaux de Tanger Tétouan Al Houceima. « Ces deniers ont fait passer un grand nombre d’équipement médical d’occasion à des prix très élevés comme si c’était du neuf dernier cri, il y a quelques ans lorsque Houcine El Ouardi était à la tête du ministère », indique Al Massae dans son édition du week-end.

Le matériel en question est défaillant et nécessite des réparations régulières pour rester opérationnel, rapporte le quotidien arabophone.

Et d’ajouter que le réseau marocain du droit à la santé et à la vie incrimine également les responsables régionaux en questions qui auraient profité de la facturation afin de détourner des marges énormes en concluant cette affaire douteuse avec les distributeurs de matériel médical.

Dressant l’état des lieux de la situation, le réseau s’arrête sur plusieurs défaillances au niveau des hôpitaux publics, mais également au niveau du marché pharmaceutique. Il appelle le ministère à prendre les mesures nécessaires pour l’amélioration de la gouvernance, la lutte contre la corruption et le renforcement du contrôle dans les hôpitaux du royaume.

Rappelons que l’inspection générale a lancé, en juillet dernier, son programme de renforcement du mécanisme de probité et de transparence des prestations de santé.