Un an jour pour jour, le Maroc enregistrait le premier cas d’infection au Covid-19

1677
DR.

Il y a un an, jour pour jour, le Maroc annonçait son premier cas d’infection au Covid-19. Depuis, le Maroc a pris des mesures draconiennes pour endiguer la pandémie et semble en bonne voie pour réussir l’objectif de vacciner une partie de sa population pour atteindre l’immunité collective.

Le ministère de la Santé a annoncé l’enregistrement du premier cas confirmé du nouveau Coronavirus durant la soirée du lundi 02 mars 2020. Ce premier patient, pris en charge par l’hôpital Moulay Youssef de Casablanca, arrivait de la ville italienne de Bergame, au nord-est de Milan dans la région de Lombardie.

Les autorités ont alors dépisté plus de 300 cas contacts de ce premier patient. Deux jours plus tard, un deuxième cas est détecté au niveau national chez une ressortissante marocaine résidente en Italie, dépistée dans la nuit du mercredi 4 au jeudi 5 mars.

Mais alors que le virus se propageait timidement au royaume, un premier décès lié au Covid est annoncé le 10 mars 2020 par le ministère de la Santé. Prise en charge à Casablanca, la femme âgée de 89 ans qui souffrait de maladies chroniques, n’avait pas pu être sauvée en dépit de l’intervention d’un staff médical composé de médecins spécialisés en maladies épidémiologiques, virologiques et en réanimation entre autres, précisait le ministère.

 

Lire aussi: Covid-19: le gouvernement prolonge de deux semaines le couvre-feu

 

Les cas d’infections se sont alors multipliés et les décès suivaient une hausse inquiétante. Craignant un scénario-catastrophe, les autorités ont décidé de prendre le taureau par les cornes en fermant tout d’abord les frontières maritimes, terrestres et aériennes. Le royaume optera également par la mesure la plus drastique qui avait porté ses fruits en Chine, l’instauration d’un confinement généralisé.

Ainsi, le ministère de l’Intérieur déclarera l’état d’urgence sanitaire dans le pays le 19 mars 2020, avant d’imposer un confinement total le vendredi 20 mars 2020 à 18h. Si le confinement sera levé à la mi-juin, l’état d’urgence demeure en vigueur une année plus tard.

Depuis, le Maroc a également lancé sa campagne de vaccination massive. Malgré des retards au démarrage, la campagne a trouvé rapidement un bon rythme et aujourd’hui, plus de 3,5 millions de personnes ont déjà bénéficié du vaccin. Cette campagne de vaccination selon les dires du ministre de la Santé devrait s’étaler encore sur cinq mois, afin d’atteindre l’objectif de vacciner 80% de la population marocaine et atteindre l’immunité collective.

 

Lire aussi: Covid-19: le Maroc suspend ses liaisons aériennes avec l’Italie et la Belgique

 

Le pays a également pu fléchir la courbe des cas d’infections, mais des craintes se sont installées depuis l’apparition d’au moins une vingtaine de cas d’infection au variant anglais du virus. Le royaume a d’ailleurs suspendu ses liaisons avec 18 pays, à savoir, l’Italie, la Belgique, la Turquie, les Pays-Bas, l’Allemagne, la Suisse, l’Afrique du Sud, le Danemark, l’Australie, l’Irlande, la Nouvelle-Zélande, l’Autriche, le Portugal, la Suède, la République tchèque et l’Ukraine, le Royaume-Uni et le Brésil.