UE: les Marocains au premier rang des naturalisés en 2017

Les ressortissants marocains étaient les premiers récipiendaires de la nationalité d’un Etat membre de l’Union européenne (UE) en 2017, avec un total de 67.900 bénéficiaires, selon des données publiées mercredi par Eurostat.

Les ressortissants marocains étaient les premiers bénéficiaires de la nationalité espagnole (25,7%), française (14,6%) et belge (13,6%).

Derrière les Marocains, ce sont les Albanais qui arrivent deuxièmes (58.900 personnes, dont 97% ont acquis la nationalité grecque ou italienne), suivis des Indiens (31.600 personnes, dont plus de 53% ont acquis la nationalité britannique), et des Turcs (29.900 personnes, dont plus de la moitié a acquis la nationalité allemande).

Lire aussi : Hamza ben Laden déchu de sa nationalité saoudienne

 

En 2017, quelque 825.000 personnes ont obtenu au total la nationalité d’un Etat membre de l’UE, un chiffre en baisse par rapport à 2016 (où il s’établissait à 995.000) et à 2015 (841.000). Parmi ces personnes, 17% étaient auparavant citoyens d’un autre Etat membre de l’UE, la majorité étant des ressortissants de pays tiers ou des apatrides.

Lire aussi : Sebta et Melilia: durcissement des conditions d'obtention de la nationalité espagnole

 

Selon Eurostat, les Roumains (25.000 personnes), les Polonais (22.000) et les Britanniques (15.000) constituaient en 2017 les trois plus grands groupes de citoyens de l’UE ayant obtenu la nationalité d’un autre Etat membre.