Fillette tuée dans un incendie à Khemisset: l’Intérieur livre sa version, le Parquet ouvre une enquête

168
DR.

Les autorités locales de la préfecture de Khemisset ont réagi à la mort de la fillette de 4 ans dans un incendie à Sidi Allal Bahraoui. Un chargeur de téléphone de mauvaise qualité serait à l’origine de cette tragédie.

Un communiqué du ministère de l’intérieur a révélé les raisons derrière l’incendie qui a causé la mort d’une fillette de 4 ans dans sa maison familiale à Sidi Elal Bahraoui. Les autorités locales de la ville de Khemisset ont expliqué que les éléments de la Protection civile se sont rendus sur place, une fois avertis par téléphone, le dimanche à 17h.

«Une fois sur place, les éléments de la protection civile ont travaillé dur pour atteindre la jeune fille mais sans y parvenir malgré les efforts menés. La fille a été coincée dans un grillage placé sur la fenêtre de sa maison», assure le communiqué ajoutant que «la victime jouait à la fenêtre donnant sur la rue au moment de l’incendie causé par l’explosion d’un chargeur de téléphone de très mauvaise qualité à l’intérieur de la pièce».

Les services judiciaires ont ouvert une enquête sous la supervision du parquet compétent, afin de déterminer les circonstances de l’incident, surtout que les voisins ont pointé du doigt les pompier. Plus tôt dans la journée, un sit-in de protestation a été organisé en face de la caserne de la Protection civile à Sidi Elal Bahraoui pour exprimer la colère des riverains due à ce qu’ils qualifient de retard et de manque en équipements des pompiers lors de l’intervention de la vieille.