Thomas Reilly: «Les relations avec le Maroc se renforceront après le Brexit»

«Les relations entre les deux pays seront d’autant plus fortes», a déclaré Thomas Reilley, ambassadeur britannique à Rabat. Ce renforcement se fera, étant donné que la Grande Bretagne devra chercher de nouveaux partenaires économiques, politiques et culturels, après sa sortie de l’Union Européenne, a-t-il affirmé.

Le royaume est selon l’ambassadeur anglais, la porte d’entrée vers le continent africain, qui «a de l’avenir et qui dispose des principales composantes, qui pourront assurer un fleurissement économique», a-t-il déclaré dans une interview accordée au journal Al Akhbar. Plus particulièrement, l’ambassadeur évoque l’atout de s’introduire dans des pays francophones, encore peu connus, contrairement aux pays membres du Commonwealth.

Toutefois, le diplomate admet que les investissements britanniques au Maroc sont encore peu considérables, par «manque de connaissance du climat des affaires dans le pays et à cause d’une certaine crainte autour», confie-t-il. L’ambassade à Rabat, tente ainsi de rassurer les investisseurs britanniques, en les guidant vers des secteurs porteurs, tels que transport maritime, les énergies renouvelables, le secteur des finances, ainsi que le secteur pétrolier note-t-on de même source.

L’ambassadeur a aussi mis en exergue l’amélioration des relations diplomatiques entre les deux pays, se traduisant par de multiples rencontres entre de hauts responsables marocains et britanniques. D’autres seront planifiées et permettront de revoir et signer de nouveaux accords de libre-échange entre les deux pays.

Autour de la question du Sahara, l’ambassadeur affirme que «les derniers échanges entre toutes les parties se sont avéré positifs et qu’ils espèrent clore ce dossier en trouvant une solution politique juste, réaliste et qui soit acceptée par toutes les parties».