Terreur sur l'autoroute: un nouveau décès dû à des jets de pierres

19591

C’est une histoire qui ressemble à tant d’autres sur les autoroutes marocaines. Une pierre lancée depuis un pont a tué une femme qui était accompagnée de son fils.

Selon Al Akhbar, dans son édition du mardi 10 avril, la pierre mortelle a été jetée sur le tronçon Tiflet – Allal Bahraoui, dans la région de Khemisset. La pierre a pulvérisé le pare-brise du véhicule tuant ainsi une femme d’une soixantaine d’année sous les yeux de son fils qui conduisait. Ils revenaient d’une fête de mariage.

Le fils, malgré le choc et l’état de sa mère, a foncé vers le prochain péage pour demander de l’aide. La femme a été emmenée aux urgences à Tiflet, mais trop tard, elle est décédée juste après son admission à l’hôpital. Une enquête a été ouverte sous la supervision du Parquet.

Ces incidents liés aux jets de pierres sur l’autoroute sont malheureusement devenus trop récurrents. Récemment, le chauffeur d’un autocar avec à son bord 50 personnes, ainsi que les conducteurs de dix voitures, ont été victimes de jets de pierre sur l’axe autoroutier reliant Casablanca à Safi. Dernièrement encore, c’était au tour de  l’ancien ministre de l’Intérieur Mohand Laenser d’être victime de jets de pierres au niveau de l’autoroute Tanger-Assilah.  

Interpelée par nos confrères du Huffington Post, Autoroutes du Maroc (ADM) a réagi à ce nouveau drame.“La Direction Générale ainsi que l’ensemble du personnel déplorent vivement et avec grande tristesse le décès d’une passagère suite à cet acte criminel dont les répercussions ont été désastreuses”, a répondu la société chargé de gérer le réseaux autoroutier marocains, ajoutant que “la Gendarmerie Royale s’est saisie de l’affaire dès que l’incident s’est produit pour en élucider les circonstances et arrêter les coupables présumés”.