Tanger: une mystérieuse maladie frappe les chèvres d’un éleveur

2998

Une maladie inconnue a mis en alerte les éleveurs de la région du nord après la contamination du bétail d’une ferme dans la banlieue de Tanger.

Les éleveurs de la région du nord font face à une maladie inconnue qui risque de toucher leur bétail. La contamination d’une dizaine de chèvres d’une ferme de la commune rurale Hjar Nhal qui relève de la préfecture de Tanger-Assila n’a pas encore fait l’objet d’un communiqué du ministère de l’Agriculture, indique Al Massae qui a constaté les faits dans son édition du 05 février.

Chèvres alpines tangéroises

L’éleveur concerné, Zarki Ali, a assuré  dans une déclaration au quotidien arabophone que son bétail a été touché depuis dix jours par une maladie qu’il n’a pas pu identifier. Cette maladie lui a fait perdre «plus de 40 chèvres alpines sur les 150 importées de France après un grand effort fourni pour son élevage», affirme t-il.

«Quand il y a quelques dégâts, on peut les supporter, mais quand il s’agit d’un grand préjudice comme celui-là, cela devient très difficile pour l’éleveur d’y faire face seul», s’est-il plaint en ajoutant que chaque chèvre de cette race caprine originaire des Alpes coûte près de 6000 DH et sa production laitière est évaluée à 4 litres par jour.

Zarki Ali qui a décroché le Prix du meilleur éleveur de caprins de race alpine au Salon de l’agriculture de Meknès en 2018 et 2019 assure qu’il souffre énormément de son incapacité de sauver ses chèvres.

Sollicitant l’aide du ministre de l’Agriculture Aziz Akhannouch, il espère que la tutelle va l’indemniser de ses pertes, indique Al Massae.