«Si seulement ta mère avait avorté», le dérapage d’un élu PJD contre Ibtissam Lachgar

Ibtissam Lachgar lors du sit-in organisé mercredi à Rabat en soutien aux condamnés dans l'affaire Hajar Raïssouni. Crédit: DR.

La liberté d’expression a visiblement du mal à être assimilée par certains élus islamistes. A l’instar de l’élu de la commune casablancaise de Aïn Chock, Hisham Benlamine, qui s’en est pris à la présidente de l’Association marocaine pour les libertés individuelles (MALI), Ibtissam Lachgar, dans des termes particulièrement graves.

« Si ta mère avait avorté, ta belle allure ne nous aurait pas illuminés », a-t-il écrit sur son compte Facebook, en réaction à une pancarte portée par la militante associative lors du sit-in organisé mercredi à Rabat en soutien aux condamnés dans l’affaire Hajar Raïssouni.

« Oui, j’ai des relations sexuelles et j’ai déjà avorté. Liberté », peut-on lire sur l’affiche portée par Ibtissam Lachar. Un slogan qui a manifestement choqué Hisham Benlamine. Mais cela justifie-t-il un tel dérapage verbal de la part de l’élu islamiste?

DR.