L'Etat prépare une restructuration de l'ONCF

192

Transformation en société anonyme (SA), vente de filiales, amendement de la loi n°52-03 relative à l’organisation, la gestion et l’exploitation du réseau ferroviaire national…voici les différentes facettes de la grande métamorphose prévue pour l’Office National des Chemins de Fer (ONCF). 
Après avoir été sous le feu des projecteurs avec le lancement de la LGV (Ligne à grande vitesse) il y a quelques semaines, l’ONCF attire à nouveau l’attention sur une restructuration de grande ampleur.
L’Office souhaite « se recentrer sur son cœur de métier, à savoir le transport des voyageurs, des marchandises et l’exploitation du réseau ferré », selon Aujourd’hui le Maroc. En ce sens, l’ONCF stoppe ses activités d’hôtellerie, à commencer par le célèbre palace de luxe marrakchi la Mamounia, jusqu’à présent propriété de l’ONCF, qui intègre la liste des établissements publics privatisables, indique le quotidien dans sa livraison du 18 décembre.
Lire aussi : L'ONCF prolonge la gratuité des parkings dans les nouvelles gares jusqu'au 9 décembre
L’ONCF possède une douzaine de filiales dans différentes activités. La vente de ses filiales ou leur ouverture de capital permettra alors une « optimisation fiscale », en vue de transformer l’Office en société anonyme. L’ONCF deviendra alors la SMCF (Société Marocaine des Chemins de Fer).
Pour ce faire, les responsables de l’Office coordonnent actuellement avec le ministère de tutelle un amendement de la loi 52-03 relative à l’organisation, la gestion et l’exploitation du réseau ferroviaire national, et plus particulièrement l’article 17 de la dite loi qui concerne le passage à la SA.
Lire aussi : Après l'inauguration de la LGV, le roi lance ce samedi plusieurs projets ferroviaires
L’arrivée du projet de loi amendé aura lieu courant 2019, après son adoption par le parlement. Une convention de concession de 50 ans sera alors conclue entre la Société et l’Etat.