Plus de 3000 personnes accros à l’héroïne à Tanger

1137

Selon Fouzia Bouzitoune, responsable d’un centre de formation dans le domaine de la réduction des dangers liés à l’usage de drogue, plus de 3000 personnes seraient accros à l’héroïne à Tanger.

Lors d’une conférence de plaidoyer organisée vendredi à Chefchaouen par l’association Hasnouna pour le soutien aux personnes dépendantes de drogues, Fouzia Bouzitoune a dévoilé des chiffres alarmants quant à la consommation de la héroïne à Tanger et au Nord du Maroc en général.  D’après elle, plus de 3000 personnes consommeraient l’héroïne à Tanger. Un chiffre qui dépasse de très loin d’autres chiffres recensés au nord. 200 personnes seulement en consommeraient en effet à Ksar Kbir, 150 respectivement à Chefchaouen et Assila et 50 seulement en consommeraient à Larache.

Selon la même source, le Nord souffrirait aussi de l’absence de centres d’addictologie pour mineurs alors que cette tranche de la population est aussi très touchée par l’addiction. 17% des consommateurs d’héroïne dans la ville de Chefchaouen, par exemple, sont âgés de 17 ans à 23 ans. Des chiffres qui témoignent de la nécessité de prendre toutes les mesures afin d’empêcher l’expansion de ce phénomène chez les jeunes.

La conférence a connu la participation de docteurs en pharmacie, d’acteurs de la société civile, de la délégation du ministère de la santé à Chefchaouen, et de familles de consommateurs.