Les Pays-Bas rendent hommage aux soldats marocains tombés lors de la bataille de Kapelle

182
©DR

Une cérémonie de mémoire et de recueillement a été organisée, jeudi après-midi au cimetière militaire français à Kapelle dans la région de Zélande (Sud-Ouest des Pays-Bas), où reposent des centaines de soldats dont plusieurs Marocains tombés lors de combats livrés en 1940 contre les troupes nazies.

Dans une allocution à cette occasion, l’ambassadeur du Maroc à la Haye, Abdelouahab Bellouki, a indiqué que cette cérémonie  »porte une intense charge émotionnelle pour les Marocains des Pays-Bas ».  »C’est avec un grand enthousiasme et une profonde fierté que nous venons, tous, chaque année à Kapelle, pour rendre un hommage solennel, hautement mérité, à la mémoire des combattants marocains qui ont contribué à la libération des Pays-Bas du joug nazi », a affirmé l’ambassadeur, notant que  »c’est une occasion qui nous rappelle la dette immense que nous avons envers ces Marocains qui ont quitté leur lointain pays pour venir aider le peuple néerlandais à retrouver sa liberté et sa dignité ».

 »En irriguant de leur sang le sol de ce pays, ils ont accepté la mort pour donner la vie aux autres », a souligné Bellouki, invitant  »le peuple néerlandais ami au respect permanent de ce devoir de mémoire ». Il a rappelé que 85.000 combattants marocains ont contribué à la victoire des Alliés sur le nazisme et le fascisme, répondant à l’appel de feu Mohammed V qui s’était vu décerner par le général de Gaulle la Croix de libération et fait Compagnon de libération.

 »L’hommage mérité rendu ce jour aux Marocains morts pendant la deuxième Guerre mondiale doit rester pérenne et enraciné dans la conscience collective de ce pays », a affirmé le diplomate marocain, relevant que  »ce devoir de mémoire et cette histoire partagée doivent inciter les responsables politiques, la société civile, les journalistes, les institutions éducatives, les faiseurs d’opinion à mettre en évidence avec conviction les valeurs sublimes et inclusives qui ont toujours caractérisé les Pays-Bas. Ils doivent se débarrasser du doute et de l’indifférence à l’égard des faits d’armes méritoires des combattants marocains morts pour les Pays Bas ».

Bellouki a également indiqué que cette cérémonie d’hommage est une célébration de  »l’amitié indéfectible entre les peuples, marocain, néerlandais et français, épris de paix, de justice et de tolérance ».

 »C’est aussi pour témoigner de notre ferme détermination, toujours renouvelée, et notre volonté sans faille de dire non à la barbarie, à la xénophobie, au racisme, à l’islamophobie et à l’antisémitisme, fléaux qui font honte à l’humanité », a-t-il ajouté.

L’ambassadeur a souligné que  »le mépris ouvertement affiché par certains milieux à l’égard d’une composante importante de ce pays sape ses fondements humanistes et font fi des précieuses leçons qu’il nous a appris à travers l’histoire », notant que  »les images terriblement fausses, et souvent instrumentalisées, les préjugés incroyables collés aux Marocains vivant aux Pays-Bas et ailleurs, la diabolisation de toute une communauté, par le fait d’actes inacceptables et injustifiables d’une minorité est une démarche pour le moins blessante et humiliante ».

Et d’insister sur la nécessité de  »se réapproprier cet esprit de Zélande pour poser les jalons d’une coexistence intelligente et d’un vivre ensemble serein, emprunt du respect de la dignité de la personne humaine, abstraction faite de sa religion, ses origines, ses croyances, ou son faciès ».

Plusieurs autres personnalités ont pris la parole pour saluer le courage des soldats qui ont combattu auprès des troupes françaises et appelé à raviver le souvenir de ces hommes qui vécurent ensemble dans la tolérance et le respect mutuel et à perpétuer le devoir de mémoire.

Après le salut des couleurs au son des hymnes nationaux néerlandais, marocain et français, il a été procédé au dépôt de gerbes de fleurs, alors que des écoliers lisaient un poème à la mémoire des soldats qui se sont sacrifiés pour la liberté et la paix.

Cette cérémonie s’est déroulée en présence de nombreux membres de la communauté marocaine des Pays Bas, de vétérans de la 2e Guerre mondiale, de personnalités politiques, de diplomates, d’élus et de personnalités militaires. L’assistance a ensuite été conviée à une réception offerte par la mairie de Kapelle, coorganisatrice de cet événement.

Avec MAP