Nasser Bourita: "Nous refusons l'ingérence des Pays-Bas dans nos affaires internes"

1780

Le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a sévèrement rejeté les déclarations de son homologue néerlandais faites au cours de la semaine dernière.
Le chef de la diplomatie marocaine a affirmé au quotidien Al Massae, dans sa livraison du mardi 3 juillet, que «Rabat a en effet convoqué l’ambassadrice néerlandaise suite aux déclarations du ministre des Affaires étrangères de son pays, Stef Blok, en réponse à la question d’un parlementaire.»
«J’avais clairement précisé que le Hirak du Rif est une affaire strictement interne et n’est en aucun cas objet de discussion diplomatique. Et comme nous respectons les décisions de la justice néerlandaise, eux aussi doivent respecter les nôtres», a affirmé le ministre. Et d’ajouter que «les verdicts prononcés par le justice marocaine sont indiscutables, d’autant plus qu’il s’agit de verdicts de première instance et ne sont pas définitifs et nous ne permettons pas aux parlements étrangers de traiter nos affaires internes».
Le ministre marocain des Affaires étrangères avait précisé à son homologue néerlandais, lors d’un point de presse tenu vendredi 20 avril à Rabat, que la position du royaume sur le Rif «n’est pas une question diplomatique. Il s’agit d’une affaire interne qui ne peut en aucun cas faire l’objet de discussion, ni d’interaction avec des pays étrangers».