Migration illégale: 5 passeurs interpellés à Guelmim

234
DR.

Les éléments de la police judiciaire relevant du district de sûreté de Guelmim ont interpellé, vendredi, sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire, cinq individus âgés entre 17 et 37 ans pour leur implication présumée dans une affaire de migration illégale et de traite des êtres humains.

Le premier mis en cause, chauffeur-assistant d’un autocar de transport public, a été interpellé au niveau d’un barrage judiciaire à l’entrée nord de la ville, en provenance d’une ville du nord du Royaume, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), précisant que la fouille de l’autocar a permis la saisie d’une embarcation pneumatique et plusieurs poteaux et planches de bois qui seraient destinés à un réseau criminel s’activant dans l’organisation de la migration illégale.

Les recherches et investigations menées dans le cadre de cette affaire, en coordination avec les éléments de la Gendarmerie royale, ont permis d’interpeller quatre autres mis en cause, dont un mineur, ajoute la même source, notant qu’ils ont été appréhendés à bord d’un véhicule léger dans la région « Oued Siyad » à environ 5 kilomètres de Tan-Tan, alors qu’ils attendaient l’embarcation pneumatiques et les matériaux saisis.

L’ensemble des suspects ont été soumis à une enquête judiciaire sous la supervision du parquet compétent en vue de définir les éventuelles ramifications de ce réseau criminel et d’appréhender les personnes présumées impliquées dans cette activité criminelle, conclut la DGSN.