Melilla: arrestation d’un Maroco-danois pour recrutement de jihadistes

135

Le mis en cause, âgé de 40 ans, est soupçonné d’être en relation avec des structures de recrutement de jihadistes pour le compte d’organisations terroristes comme Daech et Aqmi.

Des agents de la Garde civile espagnole ont procédé, vendredi dans le préside occupé de Melilla, à l’arrestation d’une personne soupçonnée d’être en relation avec des structures de recrutement de jihadistes pour le compte d’organisations terroristes comme Daech et Aqmi.

Le mis en cause est un quadragénaire d’origine marocaine et de nationalité danoise, précise la le ministère de l’Intérieur dans un communiqué. La même source souligne que l’enquête ayant permis son arrestation a été menée « grâce à l’étroite collaboration » entre les autorités marocaines, la Garde civile, les services de sécurité danois et Europol.

Il était visé par plusieurs enquêtes ouvertes sur des personnes de Melilla qui occupaient des postes de responsabilité dans des entreprises danoises, sans pour autant en avoir les qualifications, fait savoir le ministère.

Le ministère explique que 24 entreprises danoises ont été identifiées jusqu’à présent comme faisant partie d’une structure internationale de recrutement de jihadistes. Cette organisation est responsable de l’envoi d’au moins 10 personnes de différentes nationalités, dont des Danois, des Allemands et des Espagnols, vers des zones de conflit.

Les enquêteurs tentent de déterminer désormais l’étendue de cette structure qui utilise des sociétés écran.

Des perquisitions sont en train d’être menées afin de rassembler des preuves d’implication de l’individu arrêté dans une intense activité sur Internet de recrutement au profit des organisations terroristes, indique le ministère, ajoutant que la coopération des autorités d’autres pays sera sollicitée dans le cadre de l’enquête qui reste ouverte.

 

Avec MAP