Les USA annulent leurs manœuvres militaires au Maroc après la mort de Soleimani

614
Le navire l’USS New York est arrivé au port d’Agadir le jeudi 2 janvier, avant qu'il ne prenne une autre direction./.DR

Fixés au mercredi 8 janvier, les exercices de «l’African Sea Lion 2020» ont été reportés «sine die» par les Etats Unis, qui ont renforcé leur flotte au Moyen-Orient.

L’exercice multinational et annuel de l’African Lion a été annulé à quelques jours de son lancement, a fait savoir le Pentagone, évoquant la situation au Moyen-Orient et «les tensions croissantes avec l’Iran».

«En raison de la situation au Moyen-Orient et de l’accélération des événements après le meurtre du chef de la Force Al-Qods (Qassem Soleimani), il a été décidé de l’annulation des exercices qui avaient été programmés entre le navire d’assaut amphibie USS Bataan et la 26e Marine Expeditionary Unit, en les reportant à une autre date» a annoncé, ce vendredi, Matthew Comer, porte-parole de la 6e flotte américaine, cité par le média spécialisé Military.

Un autre navire, l’USS New York, est arrivé au port d’Agadir le jeudi 2 janvier, avant qu’il ne poursuive sa route, avec les deux autres navires, vers le Moyen-Orient pour soutenir la flotte américaine, précise la même source.

Il est à noter que l’African Lion est un exercice multinational organisé annuellement et conçu pour améliorer l’interopérabilité et la compréhension mutuelle des tactiques, techniques et procédures des pays partenaires.

Ainsi chaque année, près de 5 000 militaires des États-Unis, d’Égypte, du Maroc, de Mauritanie, du Sénégal, de Tunisie, de Belgique, du Canada, de France, d’Allemagne, d’Italie, d’Espagne, du Royaume-Uni, d’Australie, des Pays-Bas et du Portugal se rendent dans diverses régions du Maroc, du Sénégal et de l’Espagne et de la Tunisie pour participer à ces manoeuvres militaires.