Les cafés et restaurants autorisés à rouvrir ce vendredi 29 mai

Le ministère de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique annonce la réouverture des cafés et restaurants ce vendredi 29 mai à condition que seules les commandes à emporter et en livraison soient effectuées. 

Il faudra attendre encore un peu pour savourer un café en terrasse. Le ministère de l’Industrie et du commerce indique que les restaurateurs et cafés sont autorisés à rouvrir leurs portes dès demain, à condition d’effectuer seulement des commandes à emporter et en livraison à domicile. Une mesure qui devrait permettre à certains entrepreneurs de sauver quelques meubles.

Afin d’assurer la sécurité des clients et des employés, et dans le but de prévenir l’éclosion de foyer de contamination, les restaurateurs doivent respecter des règles sanitaires rendues obligatoires par les autorités, à savoir:

– La propreté des lieux de travail selon un suivi quotidien et 24h/24; une ventilation adéquate; la fourniture de solutions hydroalcooliques et des masques de protection;

– Le respect de la distanciation sociale entre les clients et entre le personnel; la réorganisation du travail en fonction de cette règle (réduction de l’intensité du travail);

– La sécurité des repas et des boissons adressés aux clients lors des étapes de préparation, conditionnement et livraison;

– L’engagement à livrer les commandes en dehors du magasin. Sensibiliser les employés à adhérer aux procédures précitées et intensifier les mesures de prévention et d’hygiène, que ce soit sur le lieu de travail ou à l’extérieur;

– Suivre l’état de santé du personnel; prendre les mesures préventives nécessaires et informer les autorités compétentes en cas de suspicion d’infection d’un des employés par le virus.

Les comités mixtes de suivi et les organes et autorités de contrôle compétents seront chargés de suivre et de contrôler le degré de respect de ces procédures et d’adopter les mesures préventives et les mesures de restriction nécessaires contre les contrevenants, conclue le ministère.