Le président de la commune de Louta poursuivi en état de liberté

Sous le coup d’une enquête, le maire de Louta, Mekki El Hannoudi, est poursuivi en état de liberté pour avoir contesté la décision gouvernementale d’instaurer un couvre-feu nocturne durant le mois de Ramadan.

Le maire USFP de la commune de Louta, arrêté le samedi 10 avril par les services de la gendarmerie royale à Al Hoceima et placé en garde à vue au siège de la gendarmerie à Imzouren, a été relâché après avoir versé une caution de 10.000 DH, indique nos confrères de Goud.

Pour rappel, son arrestation fait suite à son appel à braver le couvre-feu nocturne pendant le mois de Ramadan et qui avait d’ailleurs débouché sur l’ouverture d’une enquête par le parquet général d’Al Hoceima.

Le maire s’était toutefois rétracté sur les réseaux sociaux, ce vendredi 9 avril, affirmant que ce n’était qu’«une blague» et appelait ses administrés à adhérer pleinement aux décisions du gouvernement et aux mesures prises par les pouvoirs publics.