Le département d’Etat américain approuve la vente des F16 au Maroc

993

Le département d’État des États-Unis, le ministère des Affaires étrangères américain a approuvé la vente de matériel militaire au Maroc pour un coût de 250,4 millions de dollars.

D’après le site spécialisé dans l’aérospatial et l’aviation militaire, Asdnews.com, le département d’État a approuvé la vente de matériel militaire au Maroc. Le royaume souhaite se doter d’un matériel militaire pour maintenir la puissance de sa flotte actuelle de F-16. Le coût de cette opération est estimé à 250,4 millions de dollars. D’après la même source, l’Agence de coopération pour la sécurité et la défense du département de la défense a remis le 27 juin les certifications requises en informant le congrès de cette vente.

Selon Asdnews, le Maroc a demandé d’inclure dans ses nouveaux F-16 plusieurs composantes telles que les équipements de soutien, pièces de rechange du F-16 mais aussi la formation du personnel et des équipements de formation. Les FAR souhaitent aussi avoir accès à des publications et documentations techniques et du matériel de soutien pour munitions (AMRAAM, CMBRE, JDAM, PAVEWAY). Le deal comporte aussi des services d’ingénierie, de soutien technique et d’appui logistique du gouvernement des États-Unis.

Lire aussi: Une délégation des FAR en visite au siège de l'OTAN

D’après le département d’Etat cité par Asdnews, cette vente soutiendra la politique étrangère et la sécurité nationale des États-Unis en contribuant à améliorer la sécurité d’un allié majeur non-OTAN, et qui constitue une force importante pour la stabilité politique et le progrès économique en Afrique du nord. Cependant, cette vente ne modifiera pas l’équilibre militaire de base dans la région, souligne le site spécialisé.

Asdnews assure qu’avec ce deal, la capacité d’autodéfense du Maroc sera améliorée de manière  significative notant que la poursuite du maintien en puissance de leur flotte de F-16 renforce les liens entre le Maroc et les États-Unis. L’armée marocaine exploite déjà une flotte de F-16 et cette opération permettra aux Forces armées royales de continuer à exploiter leur flotte à l’avenir. Le site conclut en affirmant que le Maroc n’aura aucune difficulté à absorber ce nouveau matériel dans ses forces armées.