L’ancien premier ministre Abderrahmane Youssoufi est décédé

DR.

Le leader historique de l’USFP, Abderrahmane Youssoufi est décédé ce matin des suite d’une longue maladie. Retour sur les quelques événements et dates importantes d’une vie de dévouement.

Hospitalisé le dimanche 24 mai, l’ancien Premier ministre Abderrahmane Youssoufi est mort ce vendredi 29 mai à l’âge de 96 ans, rapporte notamment la présidente du Conseil national des Droits de l’Homme, Amina Bouayach.


Youssoufi, âgé de 96 ans avait été admis à l’hôpital Cheikh Khalifa à Casablanca pour subir un contrôle médical.

Sa mort est une grande perte pour le pays et toute la famille politique à qui il a dévoué l’entièreté de sa vie.

Militant de la première heure, il s’engage très jeune aux côtés de l’Istiqlal, puis de l’UNFP, qu’il fonde avec Mehdi Ben Barka en 1959.

Durant toutes ces années, Abderrahmane Youssoufi, a côtoyé les trois rois, a connu le protectorat, l’indépendance et a contribué à la phase de transition démocratique du pays. Des décennies d’engagement qui aboutiront des années plus tard à son ascension au pouvoir, lorsqu’il deviendra Premier ministre durant la période dite de l’alternance, entre 1998 et 2002.

Une vie également marquée par l’exil et les déceptions qui l’ont conduit à déposer sa démission en 2002 du gouvernement et de son propre parti l’USFP. «Arrêté deux fois pendant « les années de plomb », en 1960 et 63, libéré en 1964, exilé de 1965 à 1981, Aderrahmane Youssoufi devint ainsi l’unique opposant dans le monde arabe à prendre la tête d’un gouvernement dit d’alternance», retrace l’AFP.

 

Lire aussi: Mémoires: ce qu'Abderrahmane Youssoufi a dit sur l'affaire Ben Barka

 

Un ouvrage biographique paru à l’occasion de son 94e anniversaire retrace son enfance, son parcours politique sous le protectorat et après l’indépendance, ainsi que l’expérience de l’alternance.

Pour Mohammed VI, les mémoires « Récits du passé » vont « sans doute enrichir la bibliothèque nationale du Royaume comme référence pour les chercheurs et ceux qui étudient une période importante de l’histoire du Maroc contemporain».