L'ambassadrice marocaine au Chili ignore le gel des relations diplomatiques avec l'Iran

4266

Une bourde diplomatique signée l’ambassadrice marocaine au Chili, Kenza El Ghali. La représentante des Affaires étrangères à Santiago a invité l’ambassadeur iranien à un congrès qu’elle a organisé dans la capitale chilienne. Interrogée par son ministère de tutelle, elle a répondu qu’elle n’état pas au courant du gel des relations diplomatiques avec l’Iran.
L’ambassadrice marocaine au Chili, Kenza El Ghali, a invité, lundi, Abou el Fadl Torchezi, l’ambassadeur iranien au Chile, à assister à un congrès qu’elle a organisé sous le thème « La diplomatie culturelle, un pont de dialogue entre les civilisations », rapporte le quotidien Al Akhbar dans son édition du jeudi 9 août.
La présence de l’ambassadeur iranien au premier rang à la salle de conférence aux côtés des autres invités a surpris la délégation marocaine invitée au congrès, au vu du gel des relations diplomatiques avec l’Iran.
Interrogée par le ministère des Affaires étrangères marocain, Kenza El Ghali a répondu qu’elle n’était pas au courant du gel des relations diplomatiques avec l’Iran.
Le Maroc a rompu ses relations avec la République islamique d’Iran en mai dernier. Et pour cause, le soutien militaire qu’accorde le mouvement du Hezbollah au Polisario. L’Iran et son allié chiite libanais procédaient à la formation militaire et à l’armement des combattants du Polisario. En réaction, le Maroc a fermé son ambassade à Téhéran et expulsé l’ambassadeur iranien à Rabat.