H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Un lot de 271.440 doses du vaccin Pfizer-BioNTech est attendu jeudi, les CRI ont désormais leurs indicateurs de performance, produire propre est le nouveau défi de l’aéronautique marocaine, le nouveau cabinet d’Akhannouch déterminé à accompagner les personnes exclues du marché du travail, le trouble mental est un état de santé, est le slogan de la campagne lancée pour sensibiliser autour de cette maladie… Voici les principaux titres de la presse marocaine.

    Le Matin

    Covid-19 : un nouvel arrivage du vaccin Pfizer-BioNTech attendu cette semaine

    Après avoir reçu, dimanche dernier, 5 millions de doses du vaccin Sinopharm, le Maroc s’apprête à recevoir un nouvel arrivage, ce jeudi 14 octobre. Il s’agit d’un lot de 271.440 doses du vaccin Pfizer-BioNTech, affirme une source du journal. Cette nouvelle livraison permettra de renforcer les stocks disponibles du vaccin anti-Covid et d’accélérer ainsi la campagne de vaccination, notamment pour la troisième dose.

    L’Economiste

     Le chef du gouvernement s’est engagé à instituer le parcours de soin

    Le principe consiste à désigner un médecin de famille qui prendra en charge les patients et de les orienter vers un spécialiste quand cela est nécessaire. Un dispositif censé améliorer les prestations médicales et d’alléger l’affluence dans les hôpitaux pour pouvoir se concentrer sur les urgences. Le Maroc dispose actuellement de 26 médecins pour 100.000 habitants. Le défi sera de renforcer le réseau de soins pour atteindre un ratio de 1 médecin pour 300 à 400 familles. Le tandem médecin-infirmier sera incontournable dans les centres sanitaires de proximité. Les consultations s’effectueront sur rendez-vous sauf en cas d’urgence. Le cas échéant, les patients pourront être orientés par leur médecin de famille vers des centres spécialisés

     Les CRI ont désormais leurs indicateurs de performance

    Le ministère de l’Intérieur vient de fixer des indicateurs sur la base desquels les centres régionaux d’investissement (CRI) seront évalués. Au nombre de dix, les critères tiendront compte notamment des délais de traitement des dossiers, le nombre de dossiers transférés à la Commission d’investissement régionale unifiée, le délai moyen de traitement des dossiers par cette commission (moins de 30 jours), le pourcentage de projets validés par la commission dans un délai n’excédant pas 30 jours. La performance des CRI sera également évaluée en tenant compte du volume de la commission régionale. Le nombre d’emplois ainsi que le nombre de PME et de TPE accompagnées par le CRI font également partie du barème d’évaluation.

    Aujourd’hui Le Maroc:

    L’industrie aéronautique franchit un nouveau cap

    Le positionnement de l’aéronautique marocaine dans la chaîne de valeur internationale impose aux acteurs du secteur de s’aligner sur les nouvelles exigences du marché. Produire propre est aujourd’hui un impératif auquel devra répondre l’ensemble des industriels pour gagner en visibilité et surtout en compétitivité. Le Maroc a emprunté cette trajectoire en plaçant la décarbonation au cœur de sa feuille de route de relance industrielle. Pour atteindre cet objectif, le secteur de l’aéronautique annonce le passage à une nouvelle phase de développement. Une profonde transformation sera opérée renforçant ainsi l’ancrage de la base Maroc. Pour ce faire, le secteur mise sur le savoir-faire et la technologie.

    Un programme pour les exclus du marché du travail

    Dès 2022, l’Exécutif prendra des mesures d’urgence en faveur de l’emploi, notamment pour accompagner les personnes exclues du marché du travail et le sauvetage rapide des entreprises menacées de faillite à travers notamment l’accompagnement et le financement et la promotion de l’initiative privée et du label « Made in Morocco » pour soutenir la production nationale. Afin d’apporter des réponses immédiates aux personnes sans diplômes et qui ont subi les effets de la crise, le gouvernement propose, à compter de 2022 et pour une durée de deux ans, un programme de petits et grands chantiers publics dans le cadre de contrats d’intérim, au niveau des collectivités territoriales, et ce en partenariat avec les associations et les coopératives locales, sans conditions de qualifications. Ce programme permettra la création d’au moins 250.000 emplois directs dans deux ans.

    L’Opinion

    Le secteur de l’immobilier en quête d’un nouveau souffle

    Le secteur de l’immobilier commence à retrouver des couleurs. Le premier semestre 2021 confirme la reprise de l’activité avec une hausse des transactions pour l’ensemble des catégories d’actifs (résidentiel, foncier et professionnel). Mais les professionnels du secteur restent très prudents dans leur optimisme, vu un certain manque de visibilité. Avec l’arrivée du nouveau gouvernement, ces derniers espèrent un véritable bond en avant pour ce secteur qui pèse au moins 6,8% du PIB national. En plus des aspects réglementaires et de la simplification des procédures, l’urgence porte sur la reconduction et l’amélioration du programme de logement social, mais surtout le lancement d’un dispositif similaire pour la classe moyenne.

    Campagne de lutte contre la stigmatisation des personnes atteintes de troubles mentaux

    Le ministère de la Santé et de la Protection sociale a lancé une campagne de lutte contre la stigmatisation des personnes atteintes de troubles mentaux, à l’occasion de la Journée mondiale de la santé mentale. Prévue du 10 au 17 octobre, sous le slogan « Le trouble mental est un état de santé…la dignité et les droits pour vous et moi », cette campagne a pour but de promouvoir les droits de ces personnes, de démanteler les préjugés associés à leurs troubles et de sensibiliser les proches, les familles et la société à l’importance de les accompagner pour parvenir à leur rétablissement, indique un communiqué du ministère.

    Al Alam

    1 milliard pour l’amazigh

    Le chef de gouvernement Aziz Akhannouch a annoncé, dans son programme dont les grandes lignes ont été présentées devant le parlement, la création d’ici 2025 d’un fonds spécial doté d’un milliard de dirhams en vue de mettre en œuvre le caractère officiel de la langue amazighe. Il s’agit d’un mécanisme financier permettant à l’État d’intégrer la langue amazighe dans les domaines de l’éducation, de la législation, de l’information, de la communication et de la créativité culturelle et artistique, et de favoriser son utilisation dans les administrations et dans tous les services publics. La gouvernance du Fonds sera renforcée par la création d’un comité consultatif national et de comités régionaux comprenant des représentants des départements ministériels concernés et ouverts aux personnalités intéressées par la culture amazighe.

    Al Massae

    Le nouveau gouvernement promet des allocations pour les familles démunies

    Le gouvernement Akhannouch a promis de généraliser le système d’allocations familiales à toutes les familles marocaines, particulièrement démunies, qui vont bénéficier de 300 dirhams par mois pour chaque enfant dans une limite de trois enfants. Dans son programme présenté devant le parlement, le gouvernement a également promis d’accorder, à partir de 2023, une allocation de naissance de 2000 DH à la naissance du premier enfant à ces familles afin qu’elles puissent couvrir les frais médicaux liés à la grossesse et à la période suivant l’accouchement.

    Share.

    Comments are closed.