La Maroc et l’Indonésie vont lancer des discussions sur un Accord commercial préférentiel

DR.

Le Maroc et l’Indonésie ont convenu de lancer des discussions sur un Accord Commercial Préférentiel (ACP) dans le cadre de la Commission mixte commerciale, prévue en novembre prochain, parallèlement à l’organisation d’une mission d’affaires marocaine à Jakarta.
Cette annonce a été faite, jeudi, à l’occasion de la signature, en marge du 2-ème Forum économique Fès-Meknès (27-30), d’une Déclaration ministérielle conjointe où les deux parties exhortent une forte implication de leurs secteurs privés respectifs dans la définition du nouveau modèle de partenariat durable basé sur une approche Win-Win.
Dans cette Déclaration, signée, par Mme Rakiya Eddarhem, Secrétaire d’Etat chargée du commerce extérieur et M. Enggartiasto Lukita, ministre du commerce indonésien, les deux pays s’engagent à faire en sorte que le secteur public apporte tout le soutien nécessaire en vue de la concrétisation de ce partenariat.
Selon le secrétariat d’Etat chargé du commerce extérieur, l’intérêt du Maroc à développer davantage ses relations économiques avec l’Indonésie s’inscrit dans le cadre de la vision stratégique de SM le Roi Mohammed VI, visant à diversifier les partenaires du Royaume et à promouvoir la coopération Sud-Sud, et se justifie par l’ambition du Maroc à renforcer davantage son positionnement sur la scène internationale.
C’est dans ce sens que le Maroc s’est engagé à œuvrer pour le renforcement de la coopération maroco-indonésienne, qui a connu une forte impulsion grâce à l’adhésion du Maroc au Traité d’Amitié et de Coopération ‘’TAC’’ de l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) en 2016 (dont l’Indonésie est un des membres fondateurs), ainsi que par le biais de sa demande officielle pour l’obtention du statut de ‘’partenaire de dialogue sectoriel’’ auprès de l’ASEAN.
La volonté des deux pays à raffermir leurs relations commerciales et les rehausser pour refléter l’excellence des liens politiques devra se traduire par l’établissement d’un ‘’partenariat stratégique’’ inscrit sur le long terme. Les deux pays se disent à cet égard ‘’conscients’’ de l’importance de leur position géostratégique en tant que porte d’entrée vers l’Afrique et l’Asie.
L’importance de ce partenariat s’explique également par l’intérêt porté par l’Indonésie vers le continent africain, et qui pourrait se traduire par la mise en place d’une coopération triangulaire où le Maroc pourrait jouer un ‘’rôle décisif’’ dans les relations Indonésie-Afrique. Il convient à rappeler à cet effet que le volume des échanges entre l’Afrique et l’Indonésie s’est élevé à 8,85 milliards de dollars en 2017.
Lors de la séance inaugurale du Forum économique Fès-Meknès, mercredi dernier, le ministre indonésien du commerce a appelé à tirer profit des opportunités économiques offertes par le Maroc et l’Indonésie en vue de promouvoir les échanges commerciaux bilatéraux et ‘’se développer ensemble’’.
Organisé par la Chambre de commerce, d’industrie et de services Fès-Meknès et la Fondation du Forum, sous le thème ‘’modèles de développement innovants dans des mondes en mutation’’, cet évènement aspire à ouvrir des horizons de partenariat, de coopération, d’échanges d’expériences et d’opportunités d’affaires entre les acteurs économiques, les institutions locales, régionales, nationales et leurs homologues étrangers, en vue d’encourager les investissements productifs.