La guerre contre les sabots reprend à Tanger

111

La guerre contre les sabots a repris à Tanger. Pour protester contre leur utilisation, les Tangérois prévoient de garer leurs voitures près du centre commercial « City mall » sans payer pendant la journée du samedi. 

Dans une déclaration aux journalistes d’Alyaoum24, Omar Benajiba, avocat au barreau de Tanger et président de l’association « la citoyenneté responsable » a révélé que plusieurs Tangérois allaient garer leurs voitures près du centre commercial « City mall », sans payer, ce samedi 12 janvier de 18h30 à19h. Ils comptent également klaxonner en signe de protestation contre les horodateurs et sabots qu’utilise la société « Somagec Parc ».

 

Lire aussi: Sabots: l’arrestation d’un activiste à Tanger suscite l’indignation

 

Omar Benajiba a également précisé que les manifestants contre l’utilisation des sabots avaient décidé de faire profil bas ce dernier mois à la suite des pressions exercées sur eux par les autorités. Pour rappel, l’un des Tangérois les plus actifs dans la campagne de boycott des sabots, Mohamed Said Bouhaja, avait par exemple été arrêté pour six différentes accusations provenant de la société Somagec, dont les principales sont le « vol et destruction de biens publics, acquisition d’outils destinés à ouvrir ou casser des serrures et incitation au délit ».

 

Lire aussi: Vidéo. « Les sabots » sont-ils illégaux?

 

Omar Benaâjiba nous avait alors déclaré que cette affaire représentait « un moyen de faire peur aux personnes impliquées dans le combat contre la pose des sabots à Tanger ». Il est à noter que l’utilisation des sabots se poursuit malgré la décision du tribunal administratif de Rabat de suspendre leur utilisation.