La Commission sur la réforme de l’éducation tient sa 3e réunion

188
Crédit: MAP.

La Commission nationale du suivi et de l’accompagnement de la réforme du système de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche scientifique a tenu, vendredi à Rabat, sa 3ème réunion consacrée à l’évaluation de la mise en œuvre des chantiers de réforme lancés en vertu de la loi-cadre 51-17, ainsi qu’à leur suivi et leurs perspectives.

Un communiqué du département du chef du gouvernement a indiqué que le chef du gouvernement M. Saad Dine El Otmani, qui a présidé cette réunion, a rappelé les étapes franchies par ce chantier national stratégique, depuis le début des travaux de la commission le 25 décembre 2019, et la tenue en juillet dernier de sa deuxième réunion consacrée à la définition des orientations générales de l’action de la commission et des grands chantiers à accompagner jusqu’à la troisième réunion.

Cette réunion constitue une étape essentielle dans le processus d’accompagnement et de suivi de la réforme du système de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique, ajoute la même source, précisant que M. El Otmani a fait observer que la commission tient sa 3è réunion dans un contexte particulier qui nécessite l’intensification des efforts et la mobilisation de toutes les compétences à même de mettre en œuvre les dispositions de la loi-cadre 51-17.

Il a, à cet égard, souligné que le gouvernement a été mobilisé lors de cette année scolaire exceptionnelle pour prendre les mesures nécessaires à même d’assurer la continuité des cours, grâce à la conjugaison des efforts de tous les départements gouvernementaux concernés, ainsi que des collectivités territoriales et des partenaires issus de la société civile. M. El Otmani a rappelé que la loi-cadre est entrée en vigueur il y a presque deux années ce qui nécessite une accélération du rythme de réalisation des chantiers de réforme, en particulier l’élaboration, dans un délai de trois ans conformément à la loi, des textes réglementaires.

Par ailleurs, il a souligné que cette réunion intervient au moment où le gouvernement entame la dernière année de son mandat, notant qu’une importance particulière a été accordée par l’exécutif à la réforme du système de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique.

Cette année constitue une occasion pour présenter le bilan de l’action gouvernementale dans les domaines de la généralisation de la scolarisation, la lutte contre le décrochage scolaire, la généralisation du préscolaire, le renforcement du système de subvention sociale, la mise en œuvre de la grande stratégie de la Formation professionnelle, le soutien de la recherche scientifique dans les domaines prioritaires pour le développement national, en plus du lancement d’autres chantiers structurels, selon la feuille de route définie par le tableau de bord global et intégré de la commission, a-t-il poursuivi. M. El Otmani a, ainsi, appelé les parties concernées à enrichir le projet préliminaire du tableau de bord global et intégré en vue de l’adopter, et à accélérer les chantiers stratégiques prioritaires, à leur tête la publication des textes législatifs prioritaires, et la création de comités de gouvernance prévus par la loi, notamment le Comité permanent des programmes et curricula, et le Conseil national de la Recherche scientifique, en plus de la préparation et l’adoption des projets stipulés par la loi-cadre. Les membres de la commission ont par la suite suivi une présentation du ministre de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, porte-parole du gouvernement, Saaïd Amzazi au sujet de la mise en oeuvre des conclusions de la deuxième réunion, et du bilan des travaux des commissions permanentes spécialisées.

Il s’agit aussi de l’état d’avancement du projet de tableau de bord pour la mise en œuvre des dispositions de la loi-cadre, ainsi que des projets stratégiques dont la commission se charge de mettre en œuvre, du premier bilan du plan législatif et réglementaire, en plus du plan d’action de la commission nationale au titre de 2021.

 

Lire aussi: Vidéo. Maroc-Israël: Benkirane justifie la position d’El Othmani

La présentation a été suivie d’un débat général autour des moyens d’enrichir les documents de référence préparés par le secrétariat général perpétuel de la commission nationale, ainsi que des différents défis de l’application des dispositions de la loi-cadre relative au système de l’éducation, formation et la recherche scientifique.

La réunion a, en outre, été l’occasion d’insister sur la nécessité d’accélérer le rythme de réalisation de l’ensemble des grands projets, tout en prenant en considération les remarques et suggestions des différents membres de la commission, afin d’adopter le tableau de bord global et intégré, en plus de l’élaboration d’un plan contenant les projets à réaliser cette année, notamment dans le volet législatif, ainsi que la création des institutions stipulées par la loi-cadre.

Cette réunion s’est déroulée en présence notamment du ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, du ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, de la ministre de la Solidarité, du développement social, de l’égalité et de la famille, du ministre délégué auprès du ministre de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, ainsi que des secrétaires généraux et des représentants des instances membres de la commission.