Jerada: qui a enterré la commission d’enquête parlementaire sur l’accord de Charbonnage de1998

à 14:19

Le lobby du charbon est accusé d'avoir pesé de son poids pour enterrer la Commission d’enquête parlementaire portant sur la convention sociale et économique du 17 février 1998 relative à la fermeture de Charbonnages du Maroc.

A en croire le quotidien Al Massae du vendredi 31 mai, la Chambre des conseillers a dissous mardi 28 mai la commission chargée d'enquêter sur la convention sociale et économique du 17 février 1998 relative à la fermeture de charbonnages du Maroc. La chambre des conseillers a expliqué sa décision, hier lors de la session hebdomadaire des questions orales, par le retard observé par la commission dans la remise de son rapport.

 

Lire aussi: Safi: des centaines de tonnes de charbon débarquées au port font fuir les touristes

 

Selon Al Massae, la chambre n'aurait toutefois pas donné de nouveau délai à ladite commission,  ce qui laisserait penser que le lobby du charbon a fait pression pour qu'elle ne révèle pas le nom des sociétés disposant d'autorisations d'exploitation et qui emploient sans contrats des ouvriers et vendent  une grande quantité de charbon non déclarée.

 

Lire aussi: Jerada: octroi de licences d'exploitation de charbon à cinq sociétés et une coopérative

 

Al Massae avance que les gérants de ces sociétés sont membres de partis politiques et ont usé de  leur et relations pour obtenir la dissolution de la commission.

Pour rappel, les décès accidentels survenus en 2018 dans les puits de Jerada avaient entraîné de grandes manifestations, les habitants de cette ville classée parmi les plus pauvres du Maroc demandant une alternative aux mines.