Gouvernement El Othmani II: qui sont les nouveaux ministres?

Le roi Mohammed VI a nommé, mercredi 9 octobre, les membres du gouvernement El Othmani dans sa dernière version. Qui sont les nouveaux ministres qui viennent de rejoindre l’équipe gouvernementale?

 

Hassan Abyaba
Ministre de la Jeunesse, des sports et de la culture et porte-parole du gouvernement.

Natif de Rass El Aïn dans la région de Settat en 1962, détenteur d’une licence en géographie (1989) d’un master spécialisé en géographie économique, il a obtenu un doctorat en études géopolitiques ainsi qu’un doctorat national en ressources humaines en 2010 (Université Mohammed V -Rabat).

Cet universitaire et membre du Bureau politique de l’Union constitutionnelle a occupé le poste de porte-parole de ce parti dit administratif après le départ de l’ancien secrétaire général de la Jeunesse constitutionnelle, Anouar Zine.
Abiyaba a aussi exercé en tant que professeur à la Faculté des lettres de Ben M’Sick à Casablanca.

 

Driss Ouaouicha
Ministre délégué chargé de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Ancien Vice-Président pour les affaires académiques à l’Université Al Akhawayne d’Ifrane, doyen par intérim de l’école d’Administration des affaires et doyen de l’école des sciences humaines et sociales, Driss Ouaouicha a aussi été président de  l’Université Moulay Ismaïl à Meknès entre 1988-1999.

Il est titulaire d’un Philosophiæ doctor en linguistique et éducation de l’université du Texas à Austin (Etats-Unis) en 1986, il est également détenteur d’un MA en linguistique appliquée et enseignement des langues de l’université de Wales (Royaume-Uni), en 1980 et d’une licence en langue et littérature anglaises de l’Université Mohammed V de Rabat en 1975.

 

Nouzha Bouchareb
Ministre de l’Aménagement du territoire, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville.

Membre du conseil national du Mouvement populaire. Diplômée de l’école Mohammedia des ingénieurs, spécialité Environnement et développement territorial, lauréate également de l’ISCAE.

Cette tangéroise a été élue présidente de l’organisation de la femme harakie à l’unanimité des congressistes lors des quatrièmes assises nationales de l’organisation, juillet dernier à Bouznika.

 

 

 

 

Nadia Fettah Alaoui
Ministre du Tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale.

Directrice générale déléguée de Saham Finances depuis 2017 et présidente du conseil d’administration de Saham Assurance Maroc. Elle a démarré sa carrière en 1997 en tant que consultante chez Arthur Andersen après avoir obtenu son diplôme à HEC Paris. En 2000, elle crée et gère Maroc Invest Finance Group. En 2005, elle rejoint le groupe au sein de la CNIA et y est alors directrice générale en charge du pôle Support et Finances.

Elle a été distinguée «CEO of the year» lors de l’Africa CEO Forum 2018 se voit confier un portefeuille stratégique: le tourisme, l’artisanat, le transport aérien et l’économie sociale.

 

Mohamed Amakraz
Ministre du Travail et de l’Insertion professionnelle.

Avocat de 33 ans, il est, depuis février 2018, secrétaire national du mouvement de la jeunesse du PJD en remplacement de Khalid El Boukrii.

Réputé proche du leader du PJD Abdelilah Benkirane, cet ancien député ayant siégé à la Chambre des représentants (2011/2016) au titre de la liste nationale du PJD. Il représente la nouvelle génération des dirigeants du PJD. Il semble qu’il donnera du fil à retordre à Saâd-Eddine El Othmani, secrétaire général du parti de la Lampe.

Khalid Ait Taleb
Ministre de la Santé.

Directeur du Centre hospitalier universitaire Hassan II Fès depuis 2009 et membre du Comité d’experts au ministère de la Santé. Ce professeur de médecine, qui a longtemps enseigné à la faculté de médecine de Fès, est natif de la région d’Agadir.

Agé de 55 ans, il a auparavant été chef de service de chirurgie viscérale au CHU de Fès. Juste avant sa nomination, il a été désigné secrétaire général par intérim du ministère de la Santé, en remplacement de Hicham Nejmi, après les scandales éclatés au sein de ce département.Père de deux enfants, il avait été élu en 2016 à la présidence de l’Alliance des CHU du Maroc.