Dubaï va finalement extrader le mafieux Redouane Taghi vers les Pays-Bas

17798
Redouane Taghi a finalement été extradé vers les Pays-Bas, le Maroc n’ayant fait aucune demande. c/DR

Le criminel maroco-néerlandais Redouane Taghi sera extradé vers les Pays-Bas dans les plus brefs délais a annoncé la police émiratie, qui précise qu’aucune demande n’a été faite par un autre pays.

Le chef de la police de Dubaï, Jamal al-Jallaf, a annoncé en direct à la télévision néerlandaise, que le criminel le plus recherché des Pays-Bas sera livré aux autorités néerlandaises, «si toutes les procédures judiciaires sont menées à bien ici par l’intermédiaire du procureur général, en collaboration avec la police néerlandaise».

Il a également mis fin au doute concernant une éventuelle extradition au Maroc, précisant «n’avoir rien reçu aucune autre demande de la part d’un autre pays». Cette éventualité ayant été mise en avant, étant donné que le Maroc dispose d’un traité d’extradition avec les Emirats Arabes Unis, contrairement aux Pays-Bas.

 

Lire aussi: Impliqué dans la fusillade du café La Crème, le chef de la mafia marocaine aux Pays-Bas arrêté à Dubaï

 

De plus, le Maroc avait également émis un mandat de recherche contre le criminel, suspecté d’être le cerveau de la fusillade survenu au café la Crème à Marrakech en 2017.

 

Une cavale qui a duré plusieurs années

 

Pour rappel, les autorités émiraties ont annoncé, ce lundi 16 décembre l’arrestation de Redouane Taghi mettant fin ainsi à une chasse à l’homme ayant duré plusieurs années. L’opération qui a permis ce coup de filet est le fruit de la collaboration entre les autorités émiraties et les autorités néerlandaises qui soupçonnaient il y a quelques mois déjà que le criminel se cachait à Dubaï.

Il serait rentré dans le pays du Golfe, via l’aéroport en présentant un faux passeport, selon le quotidien Gulf News. Sans donner plus de détails, les autorités émiraties ont annoncé que l’arrestation, menée lundi 16 décembre dans l’après-midi, a été opérée dans une villa.

 

Lire aussi: Arrêté hier à Dubaï, le mafieux Redouane Taghi extradé au Maroc ou aux Pays-Bas ?

 

Le chef de la police locale a expliqué que le criminel a été «aidé par des amis et connaissances» qui auraient joué un rôle essentiel dans sa capture, poursuit-il. Redouane Taghi «ne s’est pas opposé à son arrestation», a souligné Jamal al-Jallaf. Lors de cette opération une autre femme, d’origine asiatique et qui serait son amie, a également été arrêtée.