Des Marocains se faisaient passer pour des Sahraouis pour obtenir la nationalité espagnole

5201

Un réseau criminel, récemment démantelé dans le sud de l’Espagne, faisait payer  entre 4.000 et 12.000 euros ses “clients”.

Les services de la police de Grenade (Sud de l’Espagne) ont récemment démantelé un réseau criminel spécialisé dans la falsification de documents pour l’obtention de titre de séjour et de la nationalité espagnole à des personnes ne pouvant pas en bénéficier, rapporte le média local Granada Hoy.

Les membres du réseau constitués en cabinet d’avocats faisaient passer leurs clients Marocains pour des Sahraouis, descendants de familles établies dans le Sahara à l’époque du protectorat espagnol, ces derniers disposant d’avantages pour accéder plus facilement à la nationalité espagnole.

 

Lire aussi: Trafic de la nationalité marocaine: deux Israéliens arrêtés

 

Le réseau sévissait selon l’enquête de la police depuis 2017 et aurait falsifié plus de 3.000 dossiers dans la seule ville de Grenade. Le siège principal des opérations était un cabinet d’avocats qui avait déjà fait l’objet d’une enquête auparavant facturait ses services entre 4.000 et 12.000 euros, pour l’obtention d’un titre de séjour et ou la nationalité espagnole.

Pour ce faire, le réseau criminel allait jusqu’à obtenir à ses clients des pensions, d’un montant de 600 euros par mois, versées en théorie par le ministère espagnol de la Défense aux anciens soldats, aux membres des familles d’anciens soldats, aux veuves ou orphelins de l’ancienne colonie espagnole, précise la même source.

Au total, 18 personnes ont été arrêtées. Parmi elles, le chef du cabinet d’avocats, sa secrétaire, leurs complices et certains de leurs clients Marocains. Les responsables seront traduits devant la justice et toutes les nationalités et titres de séjour seront révoqués, conclut le site local.