H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Le Maroc produira dès le mois de décembre prochain le vaccin chinois Sinopharm, à travers son laboratoire Sothema. Environ cinq millions de doses par mois sont attendues. 

    Le laboratoire marocain Sothema commencera la production du vaccin chinois Sinopharm en décembre prochain. Cette annonce, confirmée par Dr. Saïd Afif, membre du comité scientifique de vaccination, fait suite au partenariat signé cet été entre la Chine et le Maroc pour la production du vaccin Sinopharm par le laboratoire marocain Sothema.

    D’ici là, une équipe du laboratoire chinois Sinopharm se rendra au Maroc pour superviser les installations de production et les différentes machines nécessaires à la production très pointue de ce produit. Précisément, le laboratoire Sothema recevra les matières premières de la Chine pour effectuer au Maroc le conditionnement du vaccin.

    « Nous avons la technique de l’injectable, et c’est cette technique qui est nécessaire pour pouvoir faire le conditionnement ici », détaille Dr. Afif qui précise que le laboratoire pourra produire quelque cinq millions de doses mensuellement.

     

    Lire aussi : Vaccins: 1 million de doses de Sinopharm et 650.000 de Pfizer attendues au Maroc cette semaine

     

    Et d’ajouter: « C’est important, car cela va permettre de penser à la troisième dose de vaccination pour le personnel de premier plan, les personnes âgées, ou à l’immunité diminuée ».

    Dr. Afif souligne l’importance de vacciner un maximum de personnes, au regard de la contagiosité du variant Delta. « Avec ce variant, on ne doit pas se contenter de 60% de vaccinés pour atteindre l’immunité collective, il faut dépasser les 80%, donc augmenter le taux de vaccinés », explique le membre du comité scientifique de vaccination.

    Ce dernier se réjouit d’ailleurs de la bonne lancée de la campagne de vaccination des 12-17 ans, débutée mardi dernier. Dès le premier jour, 33.000 enfants ont été vaccinés, 50.000 le deuxième jour, et 67.000 le troisième jour, soit un total de 150.000 à la date du jeudi 2 septembre. « Cela se passe très bien, commente le spécialiste, il n’y a aucun problème grave, seulement les effets classiques du vaccin tels que des rougeurs ou douleurs dans le bras, un peu de fièvre, etc. »

    Share.

    Comments are closed.