Corruption: le Maroc gagne huit places au classement annuel de Transparency

Le Maroc s’est classé 73e sur 180 pays dans l’indice de perception de la corruption (IPC), dans le rapport annuel de l’ONG de lutte contre la corruption Transparency International. Le royaume a gagné huit places par rapport à 2017.

Dans son rapport 2018, l’organisation de lutte contre la corruption Transparency International a classé le Maroc au 73e rang sur 180 pays dans l’indice de perception de la corruption. Un rapport qui dresse le bilan de la corruption dans le monde. Le royaume a obtenu 43 points sur 100, devançant l’Algérie qui s’est classé 105e et qui n’a obtenu que 35 points. Le Maroc finit ex-aequo avec la Tunisie et l’Afrique du Sud. Transparency International a classé le Maroc l’année dernière au 81e rang.

Dans ce classement annuel, notre pays devance des pays tels que le Mexique, la Bolivie, l’Ukraine, l’Uzbékistan et l’Argentine. Le Danemark, la Nouvelle-Zélande et la Finlande occupent le podium des pays les moins corrompus. Ils obtenu respectivement 88, 87 et 85 points sur 100, selon le rapport. Rappelons que conformément aux normes de Transparency, plus un Etat est proche des 100 points, moins il est corrompu.

Lire aussi: La corruption coûte au Maroc annuellement 2% de sa croissance économique

L’Afrique demeure le continent le plus corrompu. Les pays africains ont obtenu une moyenne de 32 point sur 100. La dernière place du classement est occupée par la Somalie tandis que le Soudan du Sud est classé 178e. Les Seychelles sont le premier pays africain du classement de Transparency en 2018 en finissant 28e pays le moins corrompu avec 66 points.