Casablanca: deux fresques murales vandalisées

2908
DR

Deux fresques murales ont été retrouvées vandalisées à Casablanca ces derniers jours. Des événements qui n’ont pas manqué d’indigner les internautes. 

Il s’agit, pour la première, d’une fresque peinte par Othman Omba représentant une dame voilée encadrant de ses mains son visage tatoué de motifs berbères. Un visage retrouvé bariolé de peinture marron le lundi 6 mai.

Les internautes ont manifesté leur soutien à l’artiste et leur colère contre ces personnes qui saccagent l’art.

Le saccage de la seconde fresque a été constaté mardi 7 mai par son auteur, Amine Benbaba, qui l’avait peinte pour un orphelinat il y a quelques mois. Sur son compte Facebook, l’artiste a déclaré que « ce week-end l’œuvre a été saccagée par des individus sans cœur, sans compassion avec les enfants de l’orphelinat…C’est triste ».  Et d’ajouter « Rien ne nous arrêtera, on continuera à apporter de la couleur ».

Ce épisode désastreux apparaît alors même que le festival de street art Jidar-Toiles de rue qui promeut l’art de rue vient de clôturer sa 5e édition, le 28 avril dernier. Cette édition a réuni 12 artistes venus d’Argentine, de Belgique, d’Espagne, du Canada, de France, du Maroc, des Pays Bas et du Royaume-uni autour de la ville de Rabat et de ses riverains pendant 10 jours. Le thème de cette année? L’enfance.

Par cette initiative, le festival Jidar ambitionne de « placer la ville de Rabat sur l’échiquier du street-art mondial, en attirant les yeux du monde entier sur ces tableaux à ciel ouvert tout en impliquant les riverains et les artistes locaux dans son évolution ».