Casablanca: commémoration du 101è anniversaire de l’Armistice de 1918

Une cérémonie de commémoration de l’Armistice mettant fin à la première Guerre mondiale (1914-1918) a eu lieu, lundi, au cimetière militaire de Ben M’Sick à Casablanca, en hommage aux soldats qui se sont sacrifiés pour défendre les idéaux de liberté et de paix pendant ce conflit.

Organisée par l’ambassade de France, cette cérémonie a été présidée par l’ambassadrice Hélène Le Gal, en présence de représentants des autorités marocaines, des ambassadeurs du Royaume-Uni et d’Allemagne et du chargé d’Affaires de l’ambassade des Etats-Unis au Maroc.

Des hommages et des dépôts de gerbes de fleurs ont été accomplis lors de cette manifestation, ponctuée d’actions mémorielles portées par la jeunesse franco-marocaine, célébrant la fin des combats de la « Grande Guerre », un conflit mondial auquel 40.000 soldats marocains ont participé.

Dans une allocution de circonstance, Mme Le Gal a souligné que « la paix dont nous jouissons aujourd’hui a été rendue possible grâce aux sacrifices de celles et ceux qui ont quitté leur terre natale et qui sont venus d’Afrique, du Pacifique et d’Amérique sur le sol de France qu’ils n’avaient jamais vu et qu’ils ont pourtant vaillamment défendu ».

« Des milliers d’hommes aux parcours si divers et aux destinées si différentes, dans la guerre comme dans la vie, partageaient un même idéal et un même courage, contribuant à l’honneur et à la grandeur de la France », a-t-elle ajouté.

« Je pense plus particulièrement à ces tirailleurs, goumiers et spahis marocains, dont l’engagement à nos côtés illustre si bien ce que représente la fraternité d’arme », a dit la diplomate. Le cimetière militaire de Ben M’Sick, où sont inhumés 12.400 sépultures, constitue un lieu propice au recueillement et au souvenir rappelant la cruauté des guerres et le courage des hommes, comme il offre un lieu de méditation pour que les jeunes générations retiennent les leçons du passé.

Au cours de la « Grande Guerre », un total de 73,3 millions d’hommes ont été mobilisés, dont 40.000 soldats marocains. Plus de 9,5 millions de personnes ont perdu la vie ou disparu durant ce conflit mondial.