H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Pour le président de Melilla, Juan José Imbroda, le Maroc est responsable du drame survenu lundi 22 janvier au passage frontalier Barrio Chino (Quartier chinois, NDLR).
    L’élu a accusé le Maroc de «ne pas mettre de l’ordre de son côté» pour l’accès de milliers de personnes à Melilla pour y «acheter des produits et les revendre dans leur pays». Et d’ajouter: «Si le Maroc ne met pas l’ordre de son côté de la frontière, les porteurs vont se tuer», a rapporté lundi l’agence Europa Press.
    L’incident s’est produit vers 7h30 du matin, lorsque six porteurs de marchandises marocains ont été blessés dans une bousculade à la frontière au passage frontalier situé entre Nador et Melilla. L’une des victimes a succombé à ses blessures à l’hôpital Del Comarcal à Melilla, tandis que les cinq autres ont été transférés à l’hôpital de Nador. «À Barrio Chino, le Maroc devra prendre des mesures comme celles prises pour améliorer le fonctionnement du poste de Beni Ensar», a insisté Imbroda.
    L’accusation d’Imbroda n’est pas la première de ce genre. En décembre dernier, le délégué du gouvernement espagnol à Sebta, Nicolás Fernández Cucurull, a déclaré que le Maroc est responsable des longues files au poste-frontière de Tarajal. «Les décisions prises par le Maroc à la frontière correspondent à une souveraineté qui n’est pas la nôtre. Cela ne dépend pas de nous, mais quand la sortie des véhicules à destination du royaume est ralentie, les queues se forment de notre côté», a-t-il déclaré.

    Share.

    Comments are closed.