Bloqué au large de Sète, le ferry Atlas finalement autorisé à accoster et à reprendre sa liaison

1386

Le ferry qui assurait la liaison Nador-Sète était resté bloqué au large du port français depuis samedi soir après avoir été refoulé à cause d’une suspicion de cas de covid-19 à son bord. Un accord entre la préfecture de l’Herault et la compagnie GNV concernant le respect de règles sanitaires a finalement été trouvé.

Ce dimanche 11 octobre après-midi, le ferry de la compagnie GNV, l’Atlas, qui attendait depuis plusieurs heures l’accord de la préfecture de l’Herault pour pouvoir débarquer ses 800 passagers en provenance de Nador, a pu entrer finalement cet après-midi au port de Sète.

En raison de suspicion covid-19 à bord, la préfecture de l’Hérault a annoncé hier soir l’interdiction d’accoster et réclamait l’application de la procédure sanitaire liée au Covid-19 concernant son personnel naviguant.

 

Lire aussi. Covid-19: parti de Nador, un ferry bloqué en mer après avoir été refoulé de Sète

 

« Nous avons appris précédemment qu’il y a eu du personnel positif au covid. Nous voulons savoir s’il y a eu recherche des cas contacts, s’il y a du personnel malade ou pas. GNV doit présenter un protocole précis. On ne peut pas laisser débarquer 800 personnes sans assurances précises », indiquait ce dimanche matin la préfecture de l’Hérault.

Les discussions ont pu abouti positivement, après plusieurs heures de bocage du bateau au large de Sète. Le ferry va finalement continuer sa liaison entre la France et le Maroc

Pour rappel, depuis la reprise des liaisons, au début de l’été dernier, plusieurs difficultés sont apparues, liées aux exigences sanitaires en lien avec l’épidémie du covid-19. Des protocoles très précis doivent en effet être appliqués, avec notamment des tests covid négatifs à présenter pour les passagers à l’embarquement.