Affaire Hajar Raissouni: le verdit est tombé

Le tribunal de première instance de Rabat vient de prononcer son verdict dans le procès de Hajar Raissouni. Celle-ci a écopé avec son fiancé d’un an de prison ferme alors que son médecin a été condamné à 2 ans de prison.

La journaliste d’Akhbar Al Yaoum a été condamnée, ce lundi 30 septembre, à un an de prison ferme et une amende de 500 DH pour « avortement illégal » et « relations sexuelles hors mariage ». Les mêmes peines ont été retenues contre son fiancé, Amine Rifaat.

Pour sa part son médecin, le gynécologue-obstétricien Mohamed Jamal Benkziz (68 ans), a écopé d’une peine de 2 ans de prison pour avoir effectué l’opération d’avortement et pour pratique d’avortement. Le tribunal l’a aussi interdit de l’exercice de la médecine.

L’anesthésiste, Mohamed Baba El Madani, a écopé d’un an de prison assortie d’un sursis tandis que la secrétaire, Meryem Azalmate, a écopé de huit mois avec sursis.

A noter que le tribunal n’a abandonné aucun des chefs d’inculpation retenus contre Hajar et les autres personnes poursuivies dans le cadre de cette affaire.

Lors d’une précédente audience, Mme Raissouni, qui dénonce un procès « politique », avait nié tout avortement, assurant avoir été traitée pour une hémorragie interne, ce que son gynécologue a confirmé devant le tribunal.