A cause du covid-19, la toilette mortuaire suspendue au Maroc

DR.

Considérées comme des martyres par le Conseil Supérieur de Oulémas, les victimes ayant succombé au nouveau coronavirus seront inhumées sans que la toilette mortuaire ne leur soit effectuée. 

 

La décision du Conseil supérieur des Oulémas (CSO) fait suite à une interrogation du ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb. Le CSO y répond dans une lettre datée du 24 avril 2020.

L’instance religieuse affirme tout d’abord dans cette fatwa que les victimes du Covid-19 sont des martyrs. Une maladie qui, en plus de faire plusieurs milliers de victimes, présente un risque de contamination très élevé, même à l’heure de faire le « Tayammoum » (ablution sèche).

Ce pourquoi et au vu du risque «grave» que cela suppose, les toilettes mortuaires ne seront pas effectuées sur les personnes décédées du coronavirus, écrit le CSO au ministre de la Santé.