5 juges convoqués à cause de "Facebook", le club des magistrats réagit

835

Le Club des magistrats du Maroc (CMM) a réagi à la convocation de cinq magistrats par l’Inspection générale des affaires judiciaires, la semaine dernière, dans le cadre d’une enquête disciplinaire sur des publications sur Facebook.
Dans un communiqué rapporté par le quotidien Al Massae, le club des magistrats s’indigne contre la convocation de son secrétaire général, du responsable des affaires sociales et de trois autres magistrats par l’Inspection générale des affaires judiciaires, à cause de certaines de leurs publications sur Facebook.
Une convocation qu’il qualifie d’« atteinte à la liberté d’expression ». Selon le communiqué, les magistrats n’ont fait qu’exercer leur droit garanti par l’article 111 de la Constitution et conforme aux conventions internationales signées par le pays.
Sur Facebook, l’un des magistrats convoqués, Afif El Bakkali Elkadi, a par ailleurs protesté après le traitement qui lui a été réservé. « J’ai dû me déplacer de Laâyoune jusqu’à Rabat et il fallait que je me présente au plus tard trois jours après ma convocation. On n’a pas pris en considération ni la distance à parcourir pour chaque juge ni leurs conditions matérielles », a-t-il écrit.
Il est à noter que trois des magistrats concernés ont déjà été auditionnés le 13 septembre dernier par l’Inspection. Le Club des magistrats a déclaré attendre le résultat de l’enquête disciplinaire avant d’annoncer sa prise de position.