La revue de presse de ce vendredi 10 novembre

Publié le
La revue de presse de ce samedi 14 avril
© H24info

TVA sur les médicaments: les industriels réclament le remboursement ; Programme d’aide au logement: mieux comprendre les enjeux; Partenariat public-privé : une stratégie de développement en gestation ; Leïla Benali : Plus de 25 milliards de dirhams seront mobilisés pour le transport et l’électricité; Le prix des lentilles grimpe à 32 DH/kg…Voici les dernières informations de la presse nationale de ce vendredi. 

L’Economiste

TVA sur les médicaments: les industriels réclament le remboursement 

La polémique enfle autour de la suppression de la TVA de 7% sur tous les médicaments. Cette mesure du gouvernement, prévue dans le projet de loi de finances (PLF) 2024 et qui vise à faire baisser les prix des médicaments, déplait aux industriels pharmaceutiques. Ces derniers réclament l’amendement de cette disposition. «Les sociétés du secteur de l’industrie pharmaceutique préconisent que cette mesure soit accompagnée d’une exonération de la TVA avec droit à déduction, supportée en amont afin de garantir le principe de neutralité fiscale de la TVA, et aussi d’équité fiscale entre les différents acteurs économiques», revendique Mohamed El Bouhmadi, président de la Fédération marocaine de l’industrie et de l’innovation pharmaceutique (FMIIP). En clair, les professionnels exigent «un mécanisme de remboursement de la TVA». Déterminés à obtenir gain de cause, ils se mobilisent en multipliant les rencontres avec les décideurs et les parlementaires.

L’Economiste

Programme d’aide au logement: mieux comprendre les enjeux

A peine le nouveau dispositif annoncé, les réactions des opérateurs fusent de toutes parts. A leur tête celles des promoteurs immobiliers qui annoncent d’ores et déjà les tout premiers effets pervers ». Premier constat, la chute drastique des transactions dès le lendemain de l’annonce du programme censé entrer en vigueur le 1er janvier 2024. L’adoption des décrets d’application, la semaine dernière, par le conseil de gouvernement, a confirmé cette tendance de report de transactions et d’attentisme sur le marché immobilier. En fait, c’est mécanique, selon des promoteurs, la majorité des acquéreurs potentiels préfèrent reporter l’achat, le temps qu’il faudra, pour décrocher l’aide. Résultat: un phénomène de méventes qui vient accentuer la crise dans laquelle végètent les promoteurs depuis plus de 4 ans, ajoutent-ils.

Le Matin

Partenariat public-privé : une stratégie de développement en gestation 

L’État entend donner un réel coup de fouet au développement des contrats de partenariat public-privé. Suite à la révision du cadre juridique régissant ce mode de la commande publique, le département des Finances est sur un projet de stratégie nationale pour le développement des PPP. La feuille de route, qui fera l’objet d’une assistance technique, devra renfermer un programme national de planification des projets PPP. L’Exécutif se penche actuellement sur la réalisation des rapports d’évaluation préalable pour plusieurs projets, notamment le futur port Kénitra-Atlantique, un aéroport d’aviation d’affaires et des établissements pénitentiaires.

Le Matin

Leïla Benali : Plus de 25 milliards de dirhams seront mobilisés pour le transport et l’électricité 

Plus de 25 milliards de dirhams seront mobilisés par le gouvernement durant la période allant de 2023 à 2027 pour renforcer le réseau national de transport et de distribution de l’électricité, a fait savoir la ministre de la transition énergétique, Leïla Benali, qui présentait mercredi le budget sectoriel de son département pour l’exercice 2024, devant la Commission des infrastructures de base, de l’énergie, des mines et de l’environnement de la Chambre des représentants. Selon la responsable gouvernementale, l’exécutif s’attellera dans ce cadre à poursuivre la mise en œuvre du programme d’électrification rurale généralisée, en procédant à l’électrification des douars restants et la mise en place des infrastructures socio-économiques pour la période 2023-2027, grâce à un budget de 825 millions de dirhams, ce qui portera le taux d’électrification rurale à 99,96% à fin 2027.

Assabah

Le prix des lentilles grimpe à 32 DH/kg

Le prix des lentilles locales a atteint 32 dirhams le kilogramme chez les commerçants détaillants, tandis que et celui des lentilles importées est monté à 25 DH/kg, malgré le maintien de la suspension des droits de douane à l’importation fixés à 40% par un arrêté de l’ancien ministre de l’Economie et des Finances en 2020, après un recul de la récolte nationale et la hausse significative des prix. Les prix ont désormais dépassé le niveau enregistré à l’époque, ce qui pousse à s’interroger sur les raisons réelles de cette augmentation incompréhensible. Dans une déclaration au journal, un importateur a affirmé que le prix des lentilles importées ne dépasse pas 13,50 DH/kg à la sortie du port, ajoutant que la marge bénéficiaire des importateurs se situe entre 30 et 50 centimes et que la marge des grossistes ne peut dépasser un dirham. Sur ce, le prix des lentilles ne devrait pas dépasser 17 DH/kg, a-t-il jugé, accusant les intermédiaires et les spéculateurs de contrôler les prix de ce produit.

L’Opinion

A qui profite le système d’impôts et de subventions au Maroc ? 

Selon un rapport du Policy Center for the New South (PCSN), le système des impôts et des subventions du Maroc est globalement sans ambiguïté favorable aux populations pauvres. Le document, qui présente un diagnostic détaillé du système marocain de taxation et de subvention, indique qu’entre un revenu marchand et un revenu observé, la pauvreté diminue au niveau national, dans les zones rurales et urbaines. Les impôts sur le revenu semblent, en outre, progressifs, alors que la taxe sur la valeur ajoutée est clairement régressive, augmentant la pauvreté et les inégalités. Les subventions explicites de certains produits tels que la farine, le gaz butane et le sucre, réduisent la pauvreté, ajoute PCNS, en proposant de profiter du débat actuel autour de la suppression de la Caisse de Compensation au Maroc, pour approfondir ce travail, en réalisant une analyse d’impact pour mieux comprendre les conséquences d’une éventuelle suppression, en s’intéressant à la fois aux effets directs et aux effets induits sur la pauvreté et les inégalités.

L’Opinion

Nizar Baraka dresse le bilan de 2023 et annonce les chantiers de 2024

Le ministre de l’Équipement et de l’Eau, qui présentait le budget sectoriel du ministère de l’Équipement et de l’Eau, au titre de 2024, devant la Commission des infrastructures, de l’énergie, des mines et de l’environnement à la Chambre des représentants, a indiqué que les travaux de construction du barrage de « M’dez » dans la province de Sefrou, du barrage « Ghiss » dans la province d’Al Hoceima et du barrage « Koudiat El Berna » dans la province de Sidi Kacem devraient s’achever l’année prochaine. En outre, le ministre a également annoncé la poursuite des travaux de construction de 16 grands barrages, du lancement des travaux de construction du barrage de « Bou Khemis » dans la province de Khémisset, avec une capacité de stockage de 650 millions de m3, pour un coût total de 1,5 milliard de dirhams (MMDH), outre le lancement des appels d’offres pour la construction de trois autres grands barrages pour une enveloppe globale de 4,745 MMDH, dont 171 MDH en crédits de paiement.

Al Bayane

Signature à Salé d’une convention-cadre entre la FRMF et la Fondation Mohammed VI des Sciences et de la Santé

La Fédération royale marocaine de football (FRMF) et la Fondation Mohammed VI des Sciences et de la Santé ont signé, mercredi au Complexe Mohammed VI de Football à Salé, une convention-cadre pour le développement de l’offre de médecine du sport et de performance à l’horizon 2030. Signée par .Fouzi Lekjaa, président de la FRMF et Lahcen Belyamani, président de la Fondation Mohammed VI des Sciences et de la Santé, cette convention-cadre est un projet multidimensionnel qui vient concrétiser la Haute sollicitude accordée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI aux questions liées à la santé et au sport, en tant que pilier central de développement. En vertu de cette convention-cadre, la collaboration entre la FRMF et la Fondation Mohammed VI des Sciences et de la Santé portera notamment sur la création d’un réseau d’établissements de soins, avec la mise en place de trois centres médico-chirurgicaux du sport à Salé, Benslimane et Tanger et la création d’un centre africain de rééducation sportive à Dakhla.

Al Bayane

Marrakech : Rahhou appelle à l’intégration et à la consolidation des principes de durabilité au niveau des marchés

Le président du Conseil de la Concurrence, Ahmed Rahhou, a appelé, mercredi à Marrakech, à l’intégration et à la consolidation des principes de durabilité au niveau des marchés, tout en maintenant un fonctionnement concurrentiel favorable à l’innovation, à la créativité et au bien-être du consommateur. S’exprimant à l’ouverture d’une conférence internationale organisée par le Conseil de la Concurrence sous le thème « Développement durable : défi concurrentiel et relais de croissance », Rahhou a expliqué que la tendance mondiale observée s’oriente vers le renforcement des principes de durabilité au niveau des législations et des conditions d’exercice des activités économiques. Et de poursuivre que par rapport à l’accès aux marchés, « le respect des exigences de durabilité peut se présenter comme une opportunité pour certaines entreprises et comme un obstacle pour d’autres et ce, en fonction du degré de respect de certaines normes sociales et environnementales qui s’imposent de plus en plus comme des conditions d’accès à certains marchés ».

La rédaction vous conseille

Les titres du matinNewsletter

Tous les jours

Recevez chaque matin, l'actualité du jour : politique, international, société...

La revue de presse de ce vendredi 10 novembre

S'ABONNER
Partager
S'abonner