La revue de presse de ce lundi 13 novembre

Publié le
La revue de presse de ce vendredi 14 juin
©H24info

Entre crise politique et défis du renouveau : quelles perspectives pour la gauche marocaine ? ; La mobilisation des intelligences, le grand défi de la fonction RH ; PLF 2024: la requête des transporteurs de voyageurs inaudible ; Hausse de la TVA: rétropédalage ; Protection de l’argent public: Abdennabaoui et Daki appelés à garantir la justice ; La compagnie aérienne espagnole « Binter » renforce sa présence à Agadir…Voici les dernières informations de la presse nationale de ce lundi:

Le Matin

Entre crise politique et défis du renouveau : quelles perspectives pour la gauche marocaine ? 

Intervenant à l’ouverture des travaux de l’Université annuelle du PPS, le secrétaire général du parti du Livre Nabil Benabdallah a souligné que l’essentiel des idées, des principes et des énergies qui faisaient la force de la gauche marocaine sont aujourd’hui hors de ses enceintes, considérant que cette gauche a régressé et qu’il est nécessaire aujourd’hui d’intensifier les efforts pour qu’elle retrouve son lustre sur la scène nationale. Et pour que cette gauche règne à nouveau sur le paysage politique national, poursuit Benabdallah, il faut qu’elle renoue avec les intellectuels des milieux universitaires, et dans les espaces éducatifs, professionnels et artisanaux, et qu’elle agisse à la hauteur des événements en cours. Intervenant au nom du Parti socialiste unifié (PSU), Nabila Mounib a pour sa part affirmé que la gauche a désormais besoin de renouveler ses élites. Cette gauche, constate-t-elle, est aujourd’hui en déroute, alors qu’elle formait la plus grande fraction politisée des espaces maghrébin et arabe au lendemain des indépendances.

La mobilisation des intelligences, le grand défi de la fonction RH 

Ce n’est plus un choix pour les entreprises ! Il faut impérativement former, motiver et surtout accompagner les jeunes. Et cela devient urgent dans un contexte caractérisé par d’importants changements et par une extrême obligation de mobiliser les intelligences humaines et artificielles pour libérer les énergies au service du développement. Il est grand temps de débloquer la réforme de la formation continue pour assurer le développement du capital humain. C’est l’un des messages clés de la 25e édition du HR Summit de de l’Association des gestionnaires et formateurs des ressources humaines (AGEF) nationale, qui a eu lieu les 10 et 11 novembre à Marrakech. Cet événement, tenu autour du thème «Libérons les énergies, mobilisons les intelligences !» a réuni une panoplie d’experts et de leaders du Maroc et de l’international venus débattre et échanger sur des sujets d’actualité liés non seulement à la fonction RH, mais aussi et surtout aux transformations organisationnelles pour un développement socio-économique durable et inclusif.

L’Economiste

PLF 2024: la requête des transporteurs de voyageurs inaudible 

A quelques jours du vote du projet de loi de finances par la première chambre, les choses ne se passent pas comme l’espéraient les transporteurs routiers. Les propositions d’amendements des partis de la majorité plus l’Union constitutionnelle (UC) indiquent que le mémorandum de la Fédération du transport et de la logistique/CGEM n’a pas convaincu, ou du moins partiellement, le gouvernement au sujet de la décision d’augmenter le taux de TVA progressivement à 20% d’ici 2026. Seuls le transport de marchandises et le transport urbain devraient bénéficier d’une baisse du barème de la taxe sur la valeur ajoutée à 10% au lieu de 14% actuellement. Une réponse partielle aux arguments des transporteurs. En effet, la Fédération avait souligné qu’une hausse de TVA sur le transport de marchandises se traduirait par des augmentations en cascade et aurait un lourd impact sur le pouvoir d’achat.

Hausse de la TVA: rétropédalage

Après des discussions parfois animées sur plusieurs sujets sensibles lors de la réunion de la Commission des finances vendredi dernier, des amendements ont été approuvés, qui ont principalement porté sur le volet relatif à la TVA. Ils ont permis d’accorder l’exonération avec droit à déduction pour les ménages, des ventes et des livraisons portant sur l’eau, opérées par les organismes chargés de la distribution publique. Idem pour les prestations d’assainissement et de location de compteurs d’eau, en la limitant à l’eau destinée à usage domestique. Parallèlement, il a été précisé que l’harmonisation progressive de 7% à 10% du taux de la TVA appliqué à l’eau concernerait dorénavant celle destinée à un usage autre que domestique. Par ailleurs, la TVA appliquée au transport urbain et routier de marchandises a été revue à la baisse. L’augmentation du taux de TVA de 14 à 20% ne concernerait plus que le transport routier interurbain de voyageurs, à l’instar du transport ferroviaire actuellement en vigueur. Concernant la disposition relative à la retenue à la source en matière de TVA, un amendement de la majorité a étendu la durée de validité de l’attestation de régularité fiscale, délivrée électroniquement par la DGI, de 3 à 6 mois.

L’Opinion

Protection de l’argent public: Abdennabaoui et Daki appelés à garantir la justice 

Les protecteurs de l’argent public se plaignent auprès du Président délégué du Conseil Supérieur du Pouvoir judiciaire, Mohammed Abdennabaoui, et du Procureur général du Roi près la Cour de Cassation, El Hassan Daki, du retard des tribunaux dans certains dossiers liés à la corruption. L’Association marocaine de protection des deniers publics a indiqué avoir déposé plusieurs plaintes auprès des autorités judiciaires liées à des faits de corruption et de pillage des fonds publics, avec des preuves confirmant le gaspillage et le détournement de fonds. Dans une lettre adressée à Mohamed Abdennabaoui et Hassan Daki, l’association déplore la traîne de certains dossiers présentés devant la justice depuis plusieurs années mais sans aboutissement, ainsi que certains dossiers présentés devant le ministère public sans aucune suite malgré la fin des enquêtes préliminaires. Aucune décision à ce sujet pour l’instant.

La compagnie aérienne espagnole « Binter » renforce sa présence à Agadir

La compagnie aérienne espagnole « Binter » a inauguré, ses nouveaux bureaux de service client à Agadir en présence de représentants de plusieurs agences de voyage. Il s’agit d’un emplacement au centre ville et d’un autre point d’information et de vente au terminal de l’aéroport Agadir-Al Massira. Dans une déclaration à la presse, Ibrahima Khalil Niang, responsable de la zone Afrique à « Binter « , a indiqué que la compagnie basée aux Iles Canaries, a procédé à l’ouverture de ces nouveaux bureaux de service à Agadir dans le but de mieux se rapprocher de ses clients et des agences de voyages partenaires et fournir ainsi des services de proximité. Et d’ajouter que « Binter » assure actuellement les liaisons avec plusieurs destinations au Maroc dont Marrakech, Dakhla, Guelmim et Laâyoune, annonçant que la compagnie à partir du février 2024 commencera à relier les îles Canaries à Madrid.

La rédaction vous conseille

Les titres du matinNewsletter

Tous les jours

Recevez chaque matin, l'actualité du jour : politique, international, société...

La revue de presse de ce lundi 13 novembre

S'ABONNER
Partager
S'abonner