Egypte: démantèlement d’une pyramide de Ponzi à près de 600.000 euros

En Egypte, démantèlement d'une pyramide de Ponzi à près de 600.000 euros
Publié le

En Egypte, le parquet a placé en détention 29 personnes, dont 13 étrangers, pour une arnaque en ligne à la cryptomonnaie, une pyramide de Ponzi, qui leur a permis d’empocher 580.000 euros aux dépens de « milliers » d’Egyptiens, rapporte dimanche la presse d’Etat.

Selon un communiqué publié tard samedi par le parquet, la plateforme en ligne « HoggPool » promettait à ses clients des « gains financiers après les avoir attirés par des moyens frauduleux ».

« Ils vendaient aux gens un outil informatique » avec la promesse qu’en misant « 4.000 livres égyptiennes, tu gagnais 30.000 livres, et pour 100.000 tu gagnais un million », a assuré samedi soir Amr Adib, le présentateur d’un des talk-shows les plus regardés du pays, alors que s’accumulent sur les réseaux sociaux les témoignages de victimes de cette plateforme.

Lancée en août, HoggPool a bien payé ses clients jusqu’en février, avant de brusquement cesser ses activités et surtout de disparaître avec l’argent, précise de son côté le quotidien d’Etat Al-Ahram, qui qualifie ce système de pyramide de Ponzi.

La même source ajoute que des « milliers » d’Egyptiens avaient remis au réseau une partie de leurs économies espérant des retours sur investissements très attractifs et surtout un taux de change contre le dollar bien plus intéressant que celui, officiel, qui ne cesse de dégringoler.

Selon le ministère de l’Intérieur, les suspects –16 Egyptiens et « 13 étrangers ressortissants d’un même pays » non identifié– ont été arrêtés en possession de « 95 téléphones portables, 3.367 cartes SIM et 41 cartes bancaires étrangères ».

Car, assurent les autorités, le réseau tentait de lancer une nouvelle plateforme, cette fois-ci appelée « Riot ».

Les près de 105 millions d’Egyptiens traversent actuellement l’une des pires crises économiques de leur histoire. En un an, la livre égyptienne a perdu la moitié de sa valeur face au dollar, tandis que les réserves en devises du pays ont fondu.

L’inflation, elle, atteignait officiellement 26,5% en janvier en Egypte–près de quatre fois plus en réalité selon les spécialistes de l’hyperinflation– et le pays est désormais parmi les plus à risque du monde de ne pas pouvoir rembourser sa dette.

La rédaction vous conseille

Les titres du matinNewsletter

Tous les jours

Recevez chaque matin, l'actualité du jour : politique, international, société...

Egypte: démantèlement d’une pyramide de Ponzi à près de 600.000 euros

S'ABONNER
Partager
S'abonner