Uber suspend ses activités au Maroc dès cette semaine

Uber suspend ses activités au Maroc à partir du 23 février 2018. L’annonce a été officiellement faite ce lundi par la compagnie qui explique «cette décision difficile» par l’absence de clarté sur l’intégration des applications comme Uber au modèle de transport existant.
«Nous avons tout fait pour travailler avec les pouvoirs publics, afin de trouver une solution qui conviendrait à tous les Marocains. Néanmoins, malgré un dialogue constant et persistant, les discussions n’ont pas permis d’aboutir à des avancées constructives sur le plan règlementaire», lit-on dans un communiqué d’Uber rendu public lundi 19 février.
«Mais l’incertitude réglementaire actuelle ne nous permet pas de fournir une expérience sûre et fiable, qui réponde aux exigences de nos clients, chauffeurs comme passagers», déplore les responsable d’Uber.
Par ailleurs, Uber fait part de sa disposition pour travailler avec les autorités marocaines et les différents acteurs «à construire un cadre légal pour le secteur des applications technologiques de transport, afin que nous puissions lancer une nouvelle version, améliorée, de notre produit que beaucoup de gens aiment, au Maroc et à travers le monde», conclut la compagnie.