Neuf nouveaux directeurs à la tête des CRI nouvelle génération

DR

Après les trois nominations de la semaine dernière, six nouveaux directeurs de Centres régionaux de l’investissement (CRI) ont été nommés ce jeudi 14 novembre en Conseil de gouvernement. Ainsi, compte tenu des trois nominations de la semaine dernière, le nombre des régions dotées de CRI nouvelle génération s’élève à neuf.

 

Comme annoncé par le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, les premiers CRI de la nouvelle génération ont commencé à voir le jour. A présent, entre les 12 régions du royaume, neuf ont été dotées de nouveaux directeurs des Centres régionaux d’investissement (CRI).

Après les nominations de trois premiers directeurs de CRI, courant la semaine dernière, en l’occurrence, Salmane Belayachi à Casablanca-Settat, Yassine Al Mousfir à Marrakech-Safi et Mohamed Ghassan Bouhya à Tanger-Tétouan-Al Hoceima, six nouveaux directeurs ont été nommés, aujourd’hui, en Conseil de gouvernement. Il s’agit de  Yassine Tazi à Fès-Meknès, Mohamed Sabiri à l’Oriental, Mounir Houawri à Dakhla-Oued Eddahab, Marouane Abdelaâti à Souss-Moussa, Mohamed Amine Bekkali à Béni Mellal-Khénifra et Allal El Baz à Draâ-Tafilalet.

 

Lire aussi:Laftit annonce que les nouveaux CRI ne donneront plus de dérogations au secteur immobilier

 

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a déclaré au début de ce mois de novembre que « l’ensemble des CRI de nouvelle génération seront opérationnels avant la fin de l’année».

La loi relative à la mise à niveau des Centres régionaux d’investissement (CRI), publiée en février dernier, indique que la création des commissions régionales unifiées d’investissement entrera en vigueur dès la mise en place des organes d’administration et de gestion des CRI.