Le coronavirus provoque une diminution du prix des carburants au Maroc

4389

L’épidémie de coronavirus se propage jusqu’à la pompe. La chute des importations de pétrole par la Chine en janvier a eu pour effet de faire baisser les prix des carburants un peu partout dans le monde. Cette tendance se retrouve aussi au Maroc où une baisse a été enregistrée hier, dimanche 16 février. 

Le prix des carburants vendus dans les stations-services du Maroc a connu une légère baisse dans la nuit de samedi 15 à dimanche 16 février, rapporte ce jour Le360. Le prix du litre du diesel a baissé de 47 centimes dans la majorité des stations-service et le prix de l’essence a quant à lui baissé de 37 centimes le litre, poursuit le média.

Le prix des carburants diffère d’une ville à l’autre proportionnellement aux frais engagés pour leur transport jusqu’aux différentes stations-services du royaume. Une variation qui ne dépasse guère deux centimes entre les différentes enseignes de distribution de carburant, précise Le360.

 

Lire aussi : Coronavirus: le Japon annule l’accueil du public pour l’anniversaire de l’empereur

 

Cette nouvelle baisse au Maroc est due à la chute des importations de pétrole par la Chine. Selon certains experts, les importations chinoises de pétrole brut ont baissé de deux à trois millions de barils par jour depuis le début de la crise du nouveau coronavirus.

Le cours mondial du pétrole a baissé de près de 13 dollars le baril depuis le début du mois dernier. Les prix des produits finis à Rotterdam ont également baissé, entraînant ainsi une baisse sur les prix à la pompe au Maroc.