Coronavirus: plombée par l’épidémie, la compagnie britannique Flybe jette l’éponge

698

La compagnie aérienne régionale britannique Flybe a annoncé tôt jeudi avoir cessé ses activités « avec effet immédiat », à court de liquidités et incapable de faire face à l’épidémie de nouveau coronavirus qui a mis un frein brutal au trafic aérien dans le monde.

« Tous les vols sont cloués au sol et l’activité au Royaume-Uni a cessé avec effet immédiat », a indiqué dans un communiqué la compagnie, qui avait échappé au dépôt de bilan en janvier grâce à un coup de pouce fiscal du gouvernement du Premier ministre conservateur Boris Johnson.

Flybe a exhorté les passagers qui avaient réservé un vol auprès de la compagnie de « ne pas se rendre à l’aéroport », se disant dans l’impossibilité de leur trouver un vol alternatif.

Flybe, qui emploie plus de 2.000 personnes, transporte environ 8 millions de passagers par an vers 170 destinations européennes. C’est aussi le principal transporteur sur des aéroports régionaux britanniques comme Aberdeen, Belfast, Manchester ou Southampton.

Flybe a tenté « tout son possible » mais s’est révélée « incapable de surmonter d’importantes difficultés de financement », a déploré le directeur général Mark Anderson. L’épidémie de nouveau coronavirus, qui a entraîné une baisse importante des réservations, a précipité sa chute.

« Le Royaume-Uni a perdu l’un de ses plus grands atouts régionaux », a-t-il ajouté. « Flybe a été un élément clé du secteur aéronautique britannique durant quatre décennies, rapprochant des communautés régionales, des gens et des entreprises à travers toute la nation ».

Des administrateurs du cabinet comptable EY ont été désignés.