Casablanca: une ligne de crédit de 100 millions d'euros pour les entreprises marocaines

461
Crédit: DR

La Banque européenne d’investissement (BEI) et Attijariwafa Bank ont annoncé, lundi, la signature d’une ligne de crédit de 100 millions d’euros pour renforcer le soutien aux petites et moyennes entreprises (PME) et aux entreprises de taille intermédiaires (ETI) marocaines.
La cérémonie de signature s’est déroulée à Casablanca en présence de Mohamed El Kettani, président directeur général du groupe Attijariwafa bank, et de Flavia Palanza, directrice des opérations de prêt dans les pays du voisinage à la BEI, indiquent les deux banques dans un communiqué conjoint.
Cette nouvelle ligne de crédit, octroyée à des conditions favorables grâce à la notation triple A de la BEI permettra à Attijariwafa Bank de renforcer sa capacité d’intervention en faveur des entreprises marocaines, qu’elles soient petites, moyennes ou intermédiaires, souligne la même source, notant qu’elle permettra, par ailleurs, de faciliter l’accès à un financement attractif et adapté aux besoins de ces entreprises, notamment via des maturités plus longues de prêt.
Ainsi, une attention particulière sera portée au secteur industriel notamment manufacturier et aux services, et à l’impact social de la nouvelle ligne de crédit qui devrait soutenir environ 3.500 emplois.
« Notre satisfaction est grande quant à la signature de cette nouvelle ligne de 100 millions d’euros avec la BEI et ce, pour plusieurs raisons », a souligné à cette occasion, El Kettani, qui a fait état d’une convergence de visions entre les deux institutions en matière de soutien et d’accompagnement des entreprises, « qu’elles soient très petites, petites, moyennes ou de taille intermédiaire ».
Il a précisé, à cet effet, que cette ligne « vient élargir le spectre de nos engagements déjà pris en direction des PME et des ETI, cœur battant de l’économie marocaine. En second lieu, il faut retenir l’orientation à fort impact social qui sera donnée à l’utilisation de cette ligne et ce, par le financement de projets industriels et de services qui contribueront à créer des emplois notamment pour nos jeunes ».
Il s’est dit convaincu que cette ligne « répondra aux besoins de financement d’activités offshore orientées à l’export comme l’écosystème automobile ».
Pour sa part, Palanza a affirmé qu’il s’agit « d’un financement important pour l’économie marocaine. Les entreprises sont un vecteur de croissance et d’emploi, c’est pourquoi il est de notre responsabilité de créer des conditions optimales de financement et d’accès au crédit. Avec cette nouvelle ligne de crédit avec Attijariwafa Bank, nous contribuons au dynamisme et à la compétitivité de l’économie marocaine. Nous offrons des perspectives d’emploi aux jeunes ».
En tant qu’un des principaux bailleurs de fond de la région, la BEI a consacré 1,9 milliard d’euros d’investissements en 2017, dont un quart de ces nouveaux financements, à l’appui de projets concrets dans les secteurs clefs de l’économie marocaine tels que le soutien aux entreprises et au secteur de l’innovation, l’énergie, l’industrie, les transports, l’eau et l’assainissement, l’éducation, la santé ou encore le logement social.