Vidéo. La clôture du 11e Festival International du Film de Femmes de Salé comme si vous y étiez

200

Après une semaine riche en émotions, le Festival International du Film de Femmes de Salé s’est terminé par une cérémonie qui a réuni acteurs et personnalités célèbres du monde du cinéma marocain et international. Reportage.

Le Festival International du Film de Femmes de Salé (FIFFS) rend, chaque année, hommage à ces femmes qui font les beaux jours du cinéma national et international. Mais c’est également l’occasion de réfléchir aux questions qui touchent au cinéma des femmes qui, quoique toujours minoritaire, prend de plus en plus d’ampleur.

Après une semaine riche en activités, le FIFFS 2017 s’est terminé le samedi 30 septembre dernier en beauté avec, notamment, un hommage rendu à l’actrice Fadila Benmoussa. Et des personnalités du monde du cinéma international ont répondu présent. On comptait parmi elles Mohammed Miftah et Yesim Ustaoglu (la Turquie est le pays invité d’honneur de cette 11e édition).

« De nombreuses réalisatrices marocaines et internationales ont assisté au festival, ceci témoigne de l’importance qu’a acquise cette manifestation au fil des éditions », se réjouit Abdelmajid Elhassouni, directeur et de la trésorerie et du protocole du Festival, qui se dit également heureux de voir de grandes figures masculines du cinéma participer régulièrement à l’événement.

L’ambiance était conviviale, marquée par des discussions, des rencontres et des déclarations qui ont sans doute ému et étonné les invités. « À votre avis, quel est le genre d’une caméra? Masculin et féminin! Une caméra a deux sexes: un ventre qui absorbe le monde et un objectif qui pénètre », a exprimé sans gêne Dominique Cabrera, membre du jury de la compétition officielle « longs métrages », lors de la remise des prix.

Le palmarès de la 11e édition du Festival International du Film de Femmes de Salé:

  • PRIX D’INTERPRÉTATION MASCULINE: Meinhard Neumann dans « Western » de Valeska Grisebach (Allemagne)
  • PRIX D’INTERPRÉTATION FEMININE: Paulina García dans « La fiancée du désert » de Cecilia Atàn & Valeria Pivato (Argentine, Chili)                                                        Ainsi qu’une mention Coup de cœur à Linnea Skog dans « Little Wing » de Selma Vilhunen (Finlande)
  • PRIX DU SCÉNARIO: « Rama Adi », Garin Nugroho, Mouly Surya
    pour Marlina, « La tueuse en 4 actes » de Mouly Surya (Indonésie)
  • PRIX DU JURY: « Ava » de Léa Mysius (France)
  • GRAND PRIX: « Été 93 » de Carla Simon (Espagne)

Et en ce qui concerne les films documentaires:

Une Mention spéciale à « Une autre montagne » de Noémi Aubry et Anouck Mangeat (France)

  • GRAND PRIX: « Girls don’t fly » de Monika Grassl (Allemagne, Autriche)